Félibien, André
Des Principes De L'Architecture, De La Sculpture, De La Peinture, Et Des Autres Arts Qui En Dépendent: Avec Vn Dictionnaire des Termes propres à chacun de ces Arts — Paris, 1676

Page: 779
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/felibien1676/0807
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
VO VR XY 77i>
Il est bon de remarquer que les Maistres de l'arc
appellent d'ordinaire maistrejjes Voûtes , les grandes
Voûtes i ausqueiles sont subordonnées celles qui ne
servent que déportes, fenestres , deseentes ou pas-
sages. Les traits de celles-cy sefont ordinairement
par panneaux ; & les maislrelses Voûtes par equarijje-
ment, si ce n'est pour l'exécution de quelques traies
particuliers. Ces grandes Voûtes sont les Voûtes
a*arejk*.
Palladio l.i. c. 24. reconnoist six difsérentes sor-
tes de Voûtes. 1. A croisettes ou branches d'ogives.
2. A bandes. 3. A la remenée ( on appelle ainfî les
Voûtes qui sont de portion de cercle, lesquelles
n'arrivent pas tout à fait à un demy cercle, ) 4. De
rondes,ou en cul de four.j. A Lunettes. 6. A Coquil-
les. Ces deux dernières sont d'une invention mo-
derne 3 mais les quatre autres estoient en usage chez
les Anciens.
Voye de pierre,ce qu'elle contient. V. p. 67.
Autrefois on vendoit la pierre au chariot, ainll
que Savot l'a remarqué j mais à present c'en: à la
Voye.
Vrille , c'est un outil de fer emmanché com-
me la Tarière dont se servent les Charpentiers &
les Tonneliers. Les Charpentiers le nomment A-
morçoir. V. p. 134. Pl. XVIII.
X
XYste, Xyfios signifie racle,poly. Chez les
Grecs c'estoit un portique large & spacieux
où les Athlètes s'exerçoient. C'estpourquoy quel-
le f f f f ij
loading ...