Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Félibien, André
Des Principes De L'Architecture, De La Sculpture, De La Peinture, Et Des Autres Arts Qui En Dépendent: Avec Vn Dictionnaire des Termes propres à chacun de ces Arts — Paris, 1676

DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.6742#0656

DWork-Logo
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
m ' la
qui sont aux coftez des poutres > & où il y a des en-
tailles pour poser les solives.
Lambris. C'estun mot gênerai qui signifie tou-
tes sortes de Plat-fonds, & les ouvrages demenuise-
rie dont on revest les murailles. Car encore que le
mot de Lambris se prenne particulièrement pour ce
que les Latins appellent Lacunar , & tout ce qui est
au dessus de la telle. Il s'entend aussi des Ouvrages
de bois dont les chambres sont revestues, tant pâl-
ies costez \ que dans le Plat-fond. De sorte que
quand on dit qu'une Salle est toute lambrissée, c'est-
àdire qu'elle est toute revestue de bois par le haut
& par les costez. Il est bon de sçavoir que quand
l'on attache des Lambris contre les poutres ou soli-
ves , il faut laiiler de petits trous afin que le vent y
palse, & qu'il empesche que le bois ne s'échauffe
estant l'un contre l'autre ; car il peut arriver des ac-
cidens par les Lambris attachez aux planchers con-
tre les solives ou poutres, que la pesanteur du bois
fait affailser, &c arrener , &c mesme se corrompre &:
gaster sans que l'on s'en apperçoive. Le mot de
Lambris vient de Ambrices y qui sélon Festus signifie
les Lattes ; Ambrices funt regulœ quœ tranfverfœ ajjeri-
busfub tegulis interponuntur. K. f. 172.
Vitruve appelle les Lambris des planchers, Lacma-
ria. Et Lacas l'enfoncement qui est dans les Lambris.
Lamme d'or, de cuivre, ou d'autre metail. Du
metail mis en lamme, c'est-à-dire assez mince, com-
me pour faire des jettonsou des pièces de mon-
noye. Ce mot vient du grec hi^y^, ejeorce. Vojc^
 
Annotationen