Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 25.1868

Page: 165
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1868_2/0175
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ESSAI

d’un

CATALOGUE RAISONNÉ DE L’OEUVRE GRAVÉ ET LITHOGRAPHIÉ

D E

FRANCISCO GOYA1

(cinquième et dernier article.)

SUJETS RELIGIEUX.

(Nos 227 à 229.)

227. La fuite en Égypte. — Eau-forte, signée à droite : Goya, inv1 et fecit.

Dim. : haut., 125 mill.; larg., 89 mill.

Cette petite pièce, assez rare, est très-probablement la première qu’ait gravée
Goya ; elle est loin de donner à pressentir ce que sera un jour le talent du maître.

228. Saint François de Paule, en buste, les yeux levés au ciel; il porte une longue
barbe blanche. — Eau-forte signée à gauche, dans la marge du bas : Goya f‘.

Dim. prises aux témoins du cuivre : haut., 32 mill.; larg., 95 mill.

1" état, avec le mot caritas écrit à rebours. Épreuve au Cab. des estampes.

2e étal, avec le mot rétabli dans l’autre sens. Les épreuves anciennes de cet état
sont tirées sur du papier très-fort. Elles ne sont pas rares.

La chalcographie de Madrid tire encore des épreuves de ce cuivre qui est sa
propriété ; les plus récentes sont obtenues sur papier satiné très-blanc.

229. Saint Isidore, patron de Madrid; le saint, agenouillé, regarde le ciel les bras
étendus ; au fond, deux bœufs sous le joug. Le cadre est formé par deux troncs
d’arbres. — Eau-forte signée à l’angle inférieur de gauche ; Goya f.

Dim. : haut., 231 mill.; larg., 168 mill.

Épreuve, très-probablement unique, dans la collection Carderera.

1. Voir t. XXIII, p. 191 et 382; t. XXIV, p. 109 et 385.
loading ...