Morgan, Jacques de [Contr.]
Fouilles a Dahchour: 1894 - 1895 — Wien, 1903

Page: 38
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/morgan1903/0047
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
)ÉP^

38

FOUILLES A DAHCHOUR.

ai

renc

ontfe

;rie^s'

et

une

sine

DÉPENDANCES DE LA PYRAMIDE DAMENEMHAT IL

Une longue avenue dallée, large de plus de 20 mètres, permettait autrefois de gravir la pente
entre la vallée et l'enceinte du tombeau royal; elle était, à droite et à gauche, bordée de murailles
de briques (v. plan, PI. II). L'enceinte, longue de 225 mètres, large de cent environ, s'étend sur une
colline jadis nivelée, et dont les débris ont recouvert ce groupe de mastabas de la ine dynastie dont
il a été parlé. L'avenue et la grande dimension du mur d'enceinte sont orientées d'est en ouest.

A droite et à gauche de la porte de l'enceinte, au point où se termine l'avenue, étaient jadis
deux monuments, dont il ne reste plus aujourd'hui que des blocs informes de maçonnerie faits

u

m^rA



Fig. 87.

■iïLSi

n

Fig.

Fig. 89.

Fig. 90.

0_li

Fig. 91.

roulement de

•:'.

deux g1

ode

d'énormes pierres de taille et de briques. Les pierres sont reliées entre elles au moyen de queues
d'aronde en bois dur très bien conservées.

Au milieu de ce chaos, il est impossible de retrouver l'attribution primitive de chacune des
murailles, et le plan même ne peut en être tracé; aussi en sommes-nous réduits aux conjectures.
Ces deux monuments se faisaient face. Ils étaient très ornés, si nous en jugeons par les nombreux
débris de sculpture peinte qui se trouvaient dans leurs décombres (fig. 87 à 94).

Au-delà de ces ruines, entre la porte de l'enceinte et le pied de la pyramide, s'élevait autrefois
le temple funéraire, mais le désordre est encore plus grand en ce point que dans les monuments
de la porte. J'y ai rencontré des seuils de portes en granit, des débris de colonnes de calcaire,
des fragments de gorges, de frises, de stèles (fig. g3), d'inscriptions de tout genre (fig. 87 et 94),
dont plusieurs portent le cartouche du roi Amenemhat IL

Au nord de la pyramide, presqu'en face de l'entrée de son couloir, se trouvaient aussi des
constructions dont l'usage m'est inconnu. Elles avaient été élevées au-dessus des mastabas de la

lte cirieux dispc

lèpres, situ

L'aire laissée

Vetnerenf

1 C'est là qi

"*Woub, e

LEIPZIU.
loading ...