Société Française d'Egyptologie [Editor]
Revue de l'Egypte ancienne — 2.1928-1929

Page: 56
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egypte_ancienne1928_1929/0066
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LA DATE DU TOMBEAU DE PÉTOSIRIS

PAR

M. E. CAVAIGNÀC.

Dans sa belle publication du Tombeau de Pétosiris (1928-1926), M. G. Lefebvre
propose comme date du monument les environs de i an 300. Gefte détermination
soulève, comme on sait, une grosse difficuité chronoiogique. Au temps de Pétosiris,
la moisson se faisait dans la saison de achet. Or la moisson, dans la région d’Hermo-
poiis, se piace plutôt en avril qu’en mars. 11 faut donc chercher, dans l’évolution du
calendrier e'gyptien, une période où ia saison de achet comprenne encore ie mois
d’avrii. Gela nous donne, comme date tout à fait extrême vers le bas, 600 av. J.-G.
Les efforts de M. R. Weiii (Bases, Mélhodes et Résullats de la chron. égypt., p. 85 et seq.)
pour maintenir la date proposée par M. Lefebvre ont achevé de me convaincre qu’ii
fallait y renoncer, et chercher dans la période 850-600.

Geci posé, quels renseignements nous fournit Pétosiris pour situer son monument
dans ies limites voulues?

Son père Sishou a été administrateur du tempie de Thoth. Son frère ainé Zed-
thothefankli a exercé la même charge. Puis, lui-même, Pétosiris, a été l’intendant
du dieu (mr-sn) durant sepf ans. La conciusion naturelie est qu’ii est arrivé à ce poste
tardivement, par ia mort de son frère, et qu’ii l’a garde' jusqu’à sa mort.

II nous dit qu’il a pris l’administration quand des rois étrangers gouvernaienl
l’Egypte, qu’il a connu une période de troubles, et qu’il a pu procéder à des restau-
rations nécessitées par toutes ces misères. La supposition normaie est qu’il a connu la
fin de la première domination perse (vers 606), puis le temps où Amyrtée a rendu à
I’Égypte une dynastie nationale : un papyrus d’Eléphantine (Ungnad, Dic pap. v.
Elephanl., n° 87) nous prouve que ce Pharaon, originaire de l’Ouest du Delta, a
fini par ètre reconnu dans tout ie pays. On comprendrait mal que Pétosiris empioyàt
des phrases comme celie-ci : tfalors des rois étrangers gouvernaient ie paysn, si cette
époque malheureuse n’avait pas pris fin avant qu’il mourùt.
loading ...