Société Française d'Egyptologie [Editor]
Revue de l'Egypte ancienne — 2.1928-1929

Page: 130
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egypte_ancienne1928_1929/0144
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LE SARCOPHAGE DE DAME SWSR-DDS,

DANSEUSE DE MIN

PAR

M. LOUIS SPELEERS.

M. Georges Bia, industriel à Bruxelles, possède un sarcophage qu’il est utile de
signaler aux égyptologues. 11 fut acquis à Louxor, en 1 885, au cours d’un voyage
que fit son beau-père, feu Auguste Dumoulin, et ramené à Liége, où il resta jusqu’en
1927, dans la même famille. La momie qu’il contenait avait e'té également expédiée
à Liége, rnais au bout de quelques anne'es, ies premiers acque'reurs furent forcés de
la détruire, afin d’éviter la décomposition. Elle a laissé quelques traces de bitume
sur la cuve intérieure. II est impossible d’afïirmer, aujourd’hui, d’après les renseigne-
ments recueillis, si la xnomie appartenait au cercueil.

Ëntièrement construit en bois, celui-ci a la forme anthropoïde, le couvercle
s’ajustant sur la cuve, au moyen de six à buit pièces plates, ratlachées par des
chevilles. II jirésente l’aspect babituel d’un corps momifié complètement, avec une
longue chevelure répandue autour des épaules, la poitrine ornée d’un large collier
(wêh-l), les membres enveloppés dans le vêtemcnt. Le corps se dresse sur un socle,
à la manière des statues et statuettes funéraires.

Avant de décrire le décor et les inscriptions, prévenons le lecteur que le sarco-
pbage devait contenir les restes d’une dame nommée Sws'r-dds. Elle était la fille d’un
prètre de Min, nommd Sen-iht-Rwri, et de la dame Nsi-Honsu. Elle avait occupé
un rang élevé dans le sacerdoce, puisqu’elle portait le titre de crdanseuse du (dieu)
Min, seigneur de Panopolis (=Akhmîm)ic. Ge titre apprend aux profanes qu’à partir
dc la XXI e dynastie (vers îoqo), les femmes de condition prenaient une part gran-
dissante dans ies cérémonies religieuses et même occupaient le trône. Quant au dieu
Min, on lui attribuait la fécondité en général; à ce titre, nul n’ignore qu’il ne jouât
un rôle très important dès le début de la civilisation pharaonique. Aussi trouve-t-on
son image sur des monuments très archaïques et les plus vieux textes du monde, les
loading ...