Société Française d'Egyptologie [Editor]
Revue de l'Egypte ancienne — 2.1928-1929

Page: 128
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egypte_ancienne1928_1929/0142
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LE NOM DE NJSWT DE L’HORÜS NAR-MR

PAR

M LIE AMÉLIA HERTZ.

Petrie a publié en Tarkhan I, pl. II, a, le cartouche d’Horus de Nar-mr provenant
d’un sceau de ce roi, dans lequel outre les signes nar et mr, se trouve encore le
jeune oiseau tu

Gette addition d’abord tout à lait inexplicable, devient compréhensible, si nous
examinons quelques marques sur vases, publiées elles aussi dans Tarkhan I (XXXI,
69 et 70) et composées du cartouche du roi et du titre njéwt avec le nom correspon-
dant au-dessous, écrit par un signe, qui est en 69 un oiseau et en 70 la tête d’un
oiseau. Les signes sont très mal faits, mais reconnaissables, ainsi que le nar et le mr
en 69. En 70 le nom d'Horus du roi n’est écrit que par deux points, mais Petrie
l’attribue, vu les circonstances de la trouvaille, à Nar-mr, et le nom T\ de njéwt, qui
accompagne le cartouche, ne laisse subsister aucun doute à ce sujet.

Nous voyons par ces deux petites inscriptions que Nar-mr n'était au début que roi
de la Haute-Egypte et s’appelait alors T\. II ne devint roi de la Basse-Egypte qu’après
la conquête du Delta, un fait commémoré par la palette et la massue d’Hiéraconpobs.
G’est lui donc qui réunit le Nord au Sud et passa dans la tradition comme Ménès.

On peut d’ailleurs prouver d’une autre manière que Nar-mr est identique avec
Ménès.

Nous avons de Nar-mr plusieurs sceaux et nous nous attendons à trouver au moins
sur un d’eux le nom njéwl bjtj du roi.

Comme sur un de ces sceaux, le mr se trouve bors du cartouche, Petrie a énoncé
l’hypothèse que le roi s’appelait Nar comme Horus et Mr comme roi de la Haute et
Basse-Egypte.

Gette supposition m’a paru toujours très risquée : l’ortbograpbe du temps de la
I re dynastie ne tient pas rigoureusement compte de i’encadrement d’une inscrip-
tion. On met, par exemple, souvent une partie du nom d’un palais, ou d’une ville,
loading ...