Revue égyptologique — 8.1898

Page: 64
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1898/0072
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
64

Eugène "Revillouï.

NOTICE BIBLIOGRAPHIQUE.

Le temps nous manque aujourd'hui pour reprendre la suite de nos Revues bibliographiques détail-
lées. Qu'il nous suffise d'indiquer brièvement certains ouvrages récemment parus.

Parmi ces ouvrages nous citerons d'abord les nôtres — non par un orgueil ridicule — mais pour
suppléer ainsi à certains oublis dont nous aurions à nous plaindre, même de la part de nos meilleurs col-
lègues et amis.

Depuis un an environ nos éditeurs (Leroux et Maisonneuve) ont livré, en notre nom, au public les
nouveaux ouvrages suivants :

1° Un papyrus bilingue du temps de Philopator; volume en 8°, à consulter surtout au point de vue
métrologique et monétaire (Maisonneuve).

2° Mélanges sur la métrologie, Véconomie politique et l'histoire de l'ancienne Egypte avec de nombreux textes
démotiques, hiéroglyphiques, hiératiques ou grecs inédits ou antérieurement mal publiés; gros volume en 4°, de
lxxviii et 522 pages, plein de riches documents de tout genre, surtout au point de vue métrologique, éco-
nomique et juridique.

3° Quelques textes démotiques archaïques, traduits par E. Eevillout, professeur à l'École du Louvre,
avec facsimile exécutés par E. Boudier, élève de l'École du Louvre (in 4°, Maisonneuve).

4° Quelques textes traduits à mes cours (in 4°, Maisonneuve). — Je recommanderai cet ouvrage à
toutes les personnes qui ne peuvent suivre ceux de mes cours concernant le démotique, car ils y trouve-
ront non-seulement le mot-à-mot avec transcription en lettres latines et les correspondants hiéroglyphiques
et coptes, mais un commentaire détaillé de chaque expression des textes, avec les preuves de la lecture,
les transcriptions grecques, les exemples qui établissent le plus sûrement le sens, etc. Chacun des docu-
ments expliqués est aussi précédé d'une préface en indiquant la valeur et la portée au point de vue his-
torique, juridique ou littéraire.

5° Notice des papyrus démotiques, archaïques et autres textes juridiques ou historiques, traduits et commentés
à ce double point de vue à partir du règne de Bocchoris jusqu'au règne de Ptolémée Soter, avec une introduction
complétant l'histoire des origines du droit égyptien (gros in 4°, de 544 pages, Maisonneuve). —■ Cet ouvrage,
auquel je travaille depuis 25 ans, est un des plus importants de ceux que j'aie publiés. Ce n'est pourtant
qu'une des parties d'une vaste publication qui doit comprendre plusieurs volumes de ce genre et à laquelle
mon vénérable et si regretté ami, M. de Eonchaud, directeur des Musées nationaux, s'intéressait bien vive-
ment. Il m'avait verbalement autorisé à faire faire pour cela par un de mes élèves, M. Legrain, des facsi-
mile que j'ai été obligé de payer très cher après sa mort et auxquels j'ai dû renoncer à cause des
nouveaux frais qu'auraient exigé de coûteuses reproductions. D'ailleurs les facsimile déjà exécutés con-
cernaient surtout une des autres parties de la même publication et l'un de mes élèves, M. Boudier, a bien
voulu — tout gratuitement — y suppléer en partie par les planches de papyrus archaïques qui accom-
pagnent un des livres annoncés plus haut. Au point de vue de l'histoire des origines du droit romain, et
par conséquent de nos droits actuels, ce volume-ci est, je crois, toute une révélation. Mais, comme il ne
m'appartient pas d'en faire l'éloge, je m'arrête ici en m'excusant d'en avoir tant dit.

0° La propriété, ses démembrements, la possession et leurs transmissions en droit égyptien comparé aux
autres droits de l'antiquité (gros in 8°, de vi et 6G7 pages, Leroux, éditeur). — Cet ouvrage fait série : 1° avec
le «Cours de droit égyptien, État des personnes»; 2° avec «Les obligations en droit égyptien comparé aux
autres droits de l'antiquité. Leçons professées à l'École du Louvre, par E. Eevillout et suivies d'un ap-
pendice sur le droit de la Chaldée au xxiii" siècle et au vie siècle avant J.-Chr.», par Victor et Eugène
Eevillout; 3° avec un ouvrage également extrait de mes cours qui va paraître sous peu et qui est inti-
tulé : «Les actions civiles et criminelles, etc;» 4° avec «La créance et le droit commercial dans l'antiquité
— leçons professées à l'École du Louvre» (sous presse). Dans la propriété, comme dans les obligations et la
créance, le lecteur (qui voudra bien se référer aussi à la Notice annoncée plus haut) trouvera les origines
égyptiennes, chaldéennes et grecques de ce droit romain, qui, à force de plagiats, est devenu pour beau-
coup «la raison écrite». Ajoutons que la lecture de mon mémoire sur le papyrus d'Hypéride, découvert par
moi, pourra servir pour le même but.

7° hetlres sur les monnaies égyptiennes (grand in 8°, Maisonneuve). — C'est la seconde édition d'un
travail qui a paru pour la première fois dans la Bévue Egyptologique. Mais cette édition est considérable-
ment grossie, complétée et même sur certains points rectifiée. Cet ouvrage fait série, au point de vue moné-
taire, avec mon «Bilingue de Philopator» et mon livre intitulé «Mélanges sur la métrologie». Le lecteur
fera bien d'étudier ensemble ces trois volumes — bien que l'un d'entre eux concerne aussi beaucoup
d'autres sujets.

8° Métrique démotique. Étude prosodique et phonétique du poème satyrique, du poème de Moschion
et des papyrus à transcriptions grecques de Leyde et de Londres, par Émile Boudier, élève diplômé de
loading ...