Revue égyptologique — 8.1898

Page: 69
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1898/0077
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
REVUE EGYPTOLOGIQUE

publiee sous la direction de

M. EUGÈNE EEVILLOUT.

ERNEST LEROUX, ÉDITEUR

libraire de la société asiatique, de l'école des langues orientales vivantes, etc. etc.

28, EUE BONAPARTE, 28, A PARIS.

VIIIe Volume. Nos II—IV. 1898.

La REVUE EGYPTOLOGIQUE parait tous les trois mois par numéros de six feuilles au moins, avec
planches, fac-similé etc. — Aucun numéro ne se vend séparément.
Prix de l'abonnement annuel : Paria 30 fr. — Départements 31 fr. — Étranger 32 fr.

Sommaire : La morale égyptienne (E. Eevillout). — Le moyen âge de l'Egypte pharaonique dans l'art et dans les mœurs (E. Eevil-
lout). — Les réformes et les rêves d'un roi philanthrope (E. Revillott). — Supplément aux données juridiques des
inscriptions de Ee/mara sur les transmissions héréditaires (E. Eevillout). — Nota bibliographique. (E. E.). — Addenda
et Errata.

LA MORALE ÉGYPTIENNE.

leçon d'ouverture des cours de philologie égyptienne de l'année 1889-1890.1

PAR

Eugène Revillout.

Messieurs,

Dans cet admirable code de morale qu'on appelle le rituel de Pamont et que nous étu-
dions depuis l'année dernière au cours de démotique, ce qui nous a frappé surtout c'était
d'y trouver les principes d'une charité si cordiale.

Tandis que les civilisations antiques les premières connues semblaient présenter, dans
leurs mœurs et leurs lois sévères — souvent même, nous dirons plus, d'une brutalité révol-
tante — la marque caractéristique, à Jérusalem, comme à Rome, du Vieux Testament, du
vieux monde, la morale égyptienne, au contraire, nous apparaît resplendissante de beautés
toutes modernes. C'est une loi d'amour, comme on l'a dit de celle du Nouveau Testament :
c'est la charité, la fraternité, la philanthropie du nouveau monde.

Du nouveau monde — oui ! lorsque la France avait l'hégémonie de ce monde nouveau,
lorsqu'elle avait propagé partout les principes que nous admirons par son exemple et son
influence, par sa générosité d'âme, par ses éloquentes propagandes, et même par ses armes.

1 Cette leçon fait suite à la leçon d'ouverture de l'année précédente sur le même sujet, leçon qui a
été imprimée dans l'un des fascicules de mon «Rituel bilingue de Pamont». A ce point de vue, voir aussi
mon article sur «Les deux préfaces du Papyrus Prisse», paru dans un des derniers numéros de cette
Revue et les deux livres domotiques de Maximes Morales que j'ai étudiés (p. XII à LXXVIII) dans mon
volume intitulé : «Quelques textes traduits à mes cours» (Maisonneuve, éditeur). Nous continuerons bientôt
a publier nos autres études analogues.

10
loading ...