Brugsch, Heinrich
Grammaire démotique: contenant les principes généraux de la langue et de l'écriture populaires des anciens Égyptiens — Berlin, 1855

Page: VIII
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/brugsch1855/0008
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile


VIII

PREFACE.

Sérapéum qu'il eut l'insigne honneur de découvrir près des villages arabes de Saqara et
d'Abousir, nous ont fourni, — nous l'avouons avec reconnaissance, — une source abon-
dante d'exemples dont nous avons pu enrichir notre grammaire. D'autres monuments que
nous avons également étudiés sur la terre des Pharaons (au premier rang desquels nous ci-
terons un grand nombre d'inscriptions rédigées en caractères démotiques sur les monumens
de la charmante île de Philae), n'ont pas moins servi à compléter les riches matériaux
que nous rapportâmes en Europe, en 1854, pour achever enfin cette grammaire.

Ce fut alors pour nous une bien vive et grande satisfaction de voir qu'aucune des
règles que nous avions établies antérieurement à notre départ pour l'Egypte, n'avait à
subir de modifications quelconques, par suite cle nos études des monumens démotiques,
— le nombre de ces monumens dépasse notablement celui de toutes les inscriptions qui
se trouvent disséminées dans les divers musées de l'Europe — et que presque chaque
proscynème venait justifier et corroborer nos préceptes.

Immédiatement après notre retour en Europe, l'impression de l'ouvrage fut reprise
avec une ardeur telle, qu'au moment où nous écrivons ces lignes, il est complètement
imprimé.

Nous croyons remplir un devoir de juste gratitude, en citant ici les personnes qui
ont bien voulu prêter le concours de leurs talents à l'exécution matérielle et artistique
de notre oeuvre. Les types démotiques ont été taillés et fondus — d'après nos dessins —
par l'habile artiste M. Theinhardt de Berlin; les types hiéroglyphiques et hiératiques nous
ont été prêtés par M. Lepsius. M. A.-W. Schade, un de nos meilleurs imprimeurs, a
confié la composition de l'ouvrage à l'un de ses apprentis M. Doyé, de la colonie fran-
çaise, qui s'est acquitté de cette tâche difficile, avec autant de goût que d'exactitude et
de précision. Les planches qui accompagnent le texte, ont été lithographiées avec une
habileté remarquable, dans l'institut lithographique de MM. Vaersch & Happe. Enfin notre
excellent ami M. J. Mellier de Paris, professeur de littérature française à Berlin, s'est
chargé de la révision du texte.

Grâces soient rendues à Dieu qui nous a donné la force et la patience de finir cette
grande tâche! Notre voeu le plus ardent et le plus sincère, est que cet ouvrage, qui nous
a été inspiré, bien moins par la vaine gloriole d'avoir composé un livre, que par notre
dévouement à une science que nous cultivons avec amour depuis notre jeunesse, puisse
jeter quelques nouvelles clartés dans les sombres et mystérieuses profondeurs des anti-
quités égyptiennes.

Nous déposons ce livre sur l'autel de la reconnaissance, comme un témoignage des
sentimens respectueux de gratitude que nous devons à la bienveillance du patriarche de
la science en Europe, M. Alexandre de Humboldt.

Berlin, janvier 1855.

L'AUTEUR.
loading ...