Brugsch, Heinrich
Grammaire démotique: contenant les principes généraux de la langue et de l'écriture populaires des anciens Égyptiens — Berlin, 1855

Page: 91
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/brugsch1855/0103
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
GRAMMAIRE DEMOTIQUE, CIIAP. VIII. 91

AR-i eN OUANH-k NouTeR eN ve (OUINN) p

1 je fais [ ce que tu révèles dieu du | lumière ô

En copte on dit de même: nc\^ ô maître! TUjepi il cïooïi ô fille de Sion! ii gimoKpeiTHc,

ô hypocrites! 2

F. L'ablatif.

201. Nous terminerons ce chapitre par l'ablatif qui, avec presque tous les cas, le nominatif
et le vocatif exceptés, est indiqué le plus ordinairement par la préposition /, — en, placée devant
le nom complément indirect. En voici un exemple:

NiW tl-N-WoN.T eN TA-I-AW

3 chaque abomination | de je serai purifié

202. En outre ce cas est indiqué dans les manuscrits, démotiques de toutes les époques
par la préposition Sq^ ou S0^ (ChoT?) qui correspond parfaitement, mais seulement pour le sens,
à la préposition très usitée de la langue copte ê &o\.

CheL CheM pe CheT ARAT AN-i-NeHeM

4 enfant petit le J de le lait je n'ai pas ôté

du

CHAPITRE HUITIÈME.

DES PRONOMS.

203. La langue démotique possède un assez grand nombre de pronoms, soit isolés, soit
adjoints à un nom ou à un verbe, lesquels à peu d'exceptions près, correspondent le plus intime-
ment aux pronoms de la langue copte. Nous ferons remarquer, quant à ces pronoms, que ce sont
surtout les contrats d'achat et de vente écrits en démotique, qui nous offrent la plus grande ri-
chesse de formes pronominales. Le style de ces contrats étant le même pour tous les cas, il n'est
pas étonnant de voir que, dans ces sortes d'actes, ce ne sont que les pronoms qui changent selon le
sexe et le nombre des personnes contractantes comme des choses achetées ou vendues, ce qui pour le
savant fournit une source précieuse pour l'étude des formes pronominales. Nous aurons l'occasion,
relativement aux pronoms, d'en citer un assez grand nombre d'exemples.

I. Des pronoms isolés.

204. Les pronoms isolés tenant lieu du sujet substantif de la proposition, correspondent
tous, comme nous allons le voir, aux pronoms personnels isolés de la langue copte d'une part, et
de l'autre part aux mêmes formes pronominales de la langue sacrée exprimée dans récriture hié-
roglyphique des anciens Egyptiens. Comme partout, le démotique tient cette place intermédiaire
entre la langue égyptienne la plus ancienne et celle la plus moderne, laquelle nous explique les
différences phonétiques d'une manière rationnelle.

' Papyrus gnostique, pag. X, lign. 14.

2 Exemples tirés de la grammaire copte de M. Peyron.

3 Rituel de Pamonth, pag. III, lign. 22.

4 lbid. pag. I, lign. 34.

12*
loading ...