Brugsch, Heinrich
Grammaire démotique: contenant les principes généraux de la langue et de l'écriture populaires des anciens Égyptiens — Berlin, 1855

Seite: 199
Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/brugsch1855/0211
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
TABLEAU GENERAL ET PLANCHES.

Tableau général de concordance des formes hiéroglyphiques, hiératiques et démotiques.

Ce tableau (voir Tabl. A, B, C) renferme les signes et les groupes le plus en usage de
l'écriture démotique, en regard de leurs prototypes hiératiques et hiéroglyphiques. Sans vouloir
répéter à cet endroit ce que nous avons dit plus haut sur l'origine du système démotique, nous
ferons remarquer seulement que la formation des signes graphiques de ce système par le caractère
hiératique, s'est opéré de deux manières. Les signes les plus fréquents du démotique, tels que les
lettres alphabétiques, quelques signes syllabiques et certains groupes grammaticaux, se sont formés
tachygraphiquement, de sorte qu'ils n'ont conservé que très peu de vestiges de leurs prototypes
hiératiques.

Les signes démotiques, au contraire, qui ne se rencontrent que rarement dans les textes,
ont suivi, pour la plupart, la méthode imitatwe, en offrant par leur figure les traces principales
hiératiques. Enfin un petit nombre de signes démotiques tels que: ^, ^, y, O, iX, Y, -^- etc.
qu'on remarque parfois dans les textes de l'époque la plus récente du démotique, présentent presque
les mêmes formes que l'écriture sacrée leur a assignées. Leur origine n'étant nullement douteuse,
nous nous sommes dispensé de les enregistrer dans le tableau général.

Quant à l'ordre des signes, nous nous sommes servi de la méthode que Champollion a
adoptée dans son grand dictionnaire. Ce sont les corps célestes (n° 1—8) qui commencent le ta-
bleau; suivent la terre et l'eau (n° 11 —14), puis l'homme (n° 15 — 27) et les membres de son corps
(n° 28—49), les quadrupèdes et les membres de leur corps (n° 50—60), les oiseaux (n° 61 — 80)
etc. etc.

Planches.

Planche I. Musée de Turin. Papyrus démotique. Temps de Psammétichus I.

Ce papyrus, le plus ancien document de l'écriture démotique, date de Fan 45 du roi Psam-
métichus I (quatrième roi de la XXVP"' dynastie de neuf rois saïtiques). Ce roi ayant régné de 665
— 611 avant notre ère, l'époque de la rédaction de ce papyrus tombe sur l'an 620 avant J.-C, ou
2475 ans avant notre temps. Dans la suite du papyrus, on a mentionné d'autres trois dates se
rapportant au règne du même pharaon. Vers la fin de la ligne 21, on remarque le nom d'un autre
loading ...