Brugsch, Heinrich
Grammaire démotique: contenant les principes généraux de la langue et de l'écriture populaires des anciens Égyptiens — Berlin, 1855

Seite: 188
Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/brugsch1855/0200
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
188

GRAMMAIRE DEMOTIQUE, CHAP. XIII.

O-l J<> A O------ (

/

/£ 6))

. ■ >■ ' o "■■■■"

/*

3 9»<

^

} + ^

-*\

<2>__

ARK-MAOU HA

Nev

ABK-ÏÀ

-Tev

AL

....

ark-TATOU

VII

eN sep

tu vois est-ce que

à lui

tu dis

son

oeil

d'ouvrir

tu permets

sept

fois

CheWS eN pe OUT

3

2) a—>

%

3J/

a-i 'o AlllK

£■ s?»

%

juy

TA

cheN

OUAIN

m pe

ta-i-MAOU

MeN av-TA

OUAIN

eN pe

lampe de la [ flamme

| la

dans |

lumière

| la

je verrai

non il dit

lumière

| la

„ Après avoir apporté une lampe de cuivre, mets une mèche propre là-dedans, remplis-la d'huile
„fine et raffinée; place-la ensuite dans un endroit purifié d'eau de nitre et caché. Place-la dans
„une caisse de cuivre, amène un enfant, pose-le dans une autre caisse de cuivre, dont la face
„soit tournée vers la lampe. Alors que tu fermes son oeil, que tu prononces ce qui est en haut,
„sur la tête de l'enfant sept fois. Permets que son oeil s'ouvre, et demande-lui: est-ce que tu as
„vu la lumière? Répond-il: Non, je ne vois pas la lumière dans la flamme de la lampe etc." '

CHAPITRE TREIZIEME.

DES CONJONCTIONS.

380. Les particules nommés conjonctions servent à lier entre elles les membres d'une propo-
sition, ainsi que des propositions entières. Le démotique, de même que la langue copte, n'en est pas
trop riche; ces particules y sont très souvent remplacées ou indiquées par la simple succession des
membres de la phrase ou des propositions. Cette omission de tout signe de la liaison devait être sentie
par le lecteur, qui reconnaissait de son côté la conjonction à choisir par l'arrangement des phrases.

381. Le plus souvent, on omettait la conjonction qui répond à notre et, ainsi que; comme
on va le voir dans les exemples qui suivent:

/ojijSs'fci. )Ajh4- ) ; if* ?Ur 6\)-Ù

m KeMI ARPI-ou eN SA HiW eNTA-ou-AR

de l'Egypte les temples dans une fête une panégyrie qu'ils fassent
„ Qu'ils célèbrent une panégyrie et une fête dans les temples de l'Egypte.

U 2

27 k

IIJU

/Ai

r<=2_

\'o£z-

/

J&»

/Ai

j

/Ai

AA SI

PA-

HaR

eN ASARA-OUeR

eN

peNT-ÎA

HaR

eN

HaR

aîné | fils

mon

Horus

filsd' | Os«

:>roër

à

qui dit

Horus

filsd'

| Horus

))))<

/Ai

j

f'o Sz-1 u

/Ai



j

ns*_v



;'

TA-i

HaR

eN

peTi-ASaRA

HaR



eN

NeCbT-MeNT

AH

je vends

Horus

| fils d'

Petosiris

Horus

1

fils d' J

à Nechtmonth

ainsi qu'













»1^M)<±L

JX

3

£_







'





SeTI-ou
des liturgies

TO.t

| portion

Te
| la

NeTeN
à vous

„Horus, fils d'Horus, voilà ce qu'il dit à Osoroër, son fils aîné, ainsi qu'à Nechtmonth, fils d'Horus,
„et à Petosiris, fils d'Horus: je vous vends la portion des liturgies." 3

1 Pap. gnost. de Leide, pag. IX, lign. 22.

2 Inscription de Philae, lign. 14.

3 Pap. AX 12, à Berlin.
loading ...