Cahier, Charles; Martin, Arthur
Mélanges d'archéologie, d'histoire et de littérature (Band 1,1): Collection de mémoires sur l'orfévrerie ... : 1 — Paris, 1849

Page: 191
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cahier1849bd1_1/0211
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CROIX DIVERSES

(PLANCHE XXXI.)

I.
CROIX CABALISTIQUE DE MAESTRICHT (FIGURES A. B.).
1. Les figures A et B sont le calque des deux faces d'une croix d'argent qui se trouvait
en 18M entre les mains d'un ecclésiastique de Maestricht. L'assemblage mystérieux des
caractères hébraïques, grecs, latins, etc., qu'on y voit gravés, annonce tout d'abord des in-
tentions cabalistiques dont il s'agit de percer la rude écorce pour en atteindre le sens caché.
M. l'abbé A. Devoucoux, grand-vicaire d'Autun, a bien voulu accepter la tâche d'interpréter
ces formules étranges ; et dans sa prédilection pour ce genre d'études mystérieuses, il a pris
la peine de nous adresser sur cet objet des notes pleines de recherches et d'aperçus hardis.
En même temps, avec une modestie bien méritoire, il nous conférait sur ses pages un pouvoir
discrétionnaire sans limites. Usant de la concession, nous avons cru qu'en des sujets telle-
ment nouveaux pour la plupart des lecteurs, une extrême modération était nécessaire sous
peine de confondre les cerveaux non aguerris à un breuvage si capiteux. Nous n'emprunte-
rons donc aux recherches de H. l'abbé Devoucoux que leurs résultats les plus applicables à
notre monument; mais si peu que ce soit, c'est à son travail que nous en avons l'obligation,
et l'explication lui appartient presque entière. Si donc nous n'y avons point mis sa signature,
c'est qu'il aurait pu lui paraître amer et injuste d'avoir à accepter entièrement une ré-
daction beaucoup moins savante que ne l'était la sienne, et où nous mêlions du nôtre.
Il ne saurait être inutile d'exposer d'abord sommairement ce qu'il faut entendre par cette
cabale dont on parle beaucoup plus qu'on ne l'étudie; et le mal n'est pas grand.
Pour offrir une garantie dans cet exposé, nous suivrons de près celui que traçait le savant
M. Louis Dubeux dans le de janvier I8M. *
^ Nous annonçons trop pen de prétentions pour qu'on at- logue, sans offrir de très grandes ressources en ce genre, a
tende de nous une bibliographie de la cabale. Nous renver- du moins l'avantage d'une excellente classification et de tables
rions à laBièb ReAr. de J. Cbr. Wolf (libr. vu), et aux rédigées avec une rare sollicitude.
suppléments de Fréd. Kœchcr (p. 11) ; ainsi qu'aux catalogues du moyen âge ne doit point être confondue
des bibliothèques d'orientalistes modernes, comme Th. Hart- avec la cabale rabbinique; elle est la science des
mann, G. Gesenius et Silvestre de Sacv. Ce dernier cata- fûm-s ou des mathématiques, c'est à dire l'algèbre.
26
loading ...