Félibien, André
Des Principes De L'Architecture, De La Sculpture, De La Peinture, Et Des Autres Arts Qui En Dépendent: Avec Vn Dictionnaire des Termes propres à chacun de ces Arts — Paris, 1676

Page: 432
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/felibien1676/0460
License: Public Domain Mark Use / Order

0.5
1 cm
facsimile
432- DE LA PEINTURE,
nouveau secrec, qu'il en recherche un autre , lors
qu'on eût trouvé l'invention de la Peinture, &sceu
le véritable moyen de bien representer avec le Pin-
ceau & les Couleurs tous les objets qui sont dans la
Nature ; on essaya encore une autre façon de pein-
dre plus solide & plus durable.
Ayant veu que les differens Marbres dont on se
servoit pour paver les logis faisoient un assez bel ef-
fet lorsqu'ils estoient disposez avec quelque diver-
sité, & formoient quelque sorte de Figure, les Ou-
vriers s'aviserent d'en choisir de toutes les couleurs>
& de ne prendre que les plus petits morceaux,
dont ils firent d'abord des Compartimens, qui par
leur bizarrerie & leur variété avoient quelque chose
d'agréable. Ils donnèrent à ces sortes d'Ouvrages le
nom de À-sofaïquc , ou Mufxiqm. Ils appliquoient
ces petites pièces sar un fond de Stuc , fait avec la
chaux & la poudre de marbre, assez fort & assez é-
pais pour les joindre si bien eniemble, que le tout
citant sec on peut les unir & les polir. Il s'en faisoit
un corps si luisant qu'il n'y avoit rien de plus agréa-
ble, ny mesme de plus folide ; car bien qu'on mar-
chât continuellement desius, Ôc qu'il y tombât de
l'eau, ce travail n'en recevoit aucun dommage.
Une si belle Invention donna envie aux Peintres
de faire quelque chose déplus considerable, & com-
me les Arts le perfectionnent bien-tost lorsqu'une
fois on en a sait la première découverte, ils formè-
rent de toutes ces sortes de petites pierres, des rin-
ceaux , des feuilles, des masques, & d'autres figures
bizarres dediverses couleurs, qu'ils faisoient paroî-
tre
loading ...