Polska Akademia Umieje̜tności <Krakau> / Komisja Historii Sztuki [Editor]; Polska Akademia Nauk <Warschau> / Oddział <Krakau> / Komisja Teorii i Historii Sztuki [Editor]
Folia Historiae Artium — NS: 2-3.1997

Page: 108
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/fha1997/0112
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
TrEYANO ou Castello auteur de la derniere etape de construction de leglise

Saint-Pierre-Saint-Paul de Cracoyie?

L’eglise post-jesuite Saint-Pierre-Saint-Paul de Cracovie, une des
plus anciennes et des plus parfaites imitations de Leglise du Gesu a
Romę, est a la fois un des plus importants edifices de Lepoque moderne
de Pologne. Fondee par le roi Sigismond III Vasa elle etait en
construction des 1597 suivant les projets envoyes de Romę, et sans
doute executes par Giovanni de Rossis, architecte principal de 1’ordre.
Les travaux ont ete successivement menes par deux architectes-jesuites
italiens qui auparavant avaient deja travaille en Pologne: Josephus
Britius (jusqu’a 1599) et Giovanni Maria Bernardoni (mort en 1605).
A la mort de Bernardoni qui, parait-il, avait sureleve Ledifice par
rapport au premier projet, Leglise etait presque terminee a 1’etat brut;
il ne manquait que la coupole au-dessus du transept et le revetement
en pierre de la faęade pourqu’elle soit achevee tout entiere. Nous ne
savons ni qui a continue les travaux apres Bernardoni, ni qui, en
1610, a eleve la coupole; celle-ci cLailleurs bientót menaęant de
s’ecrouler a ete demontee. La nouvelle coupole a calotte aigue,
appuyee sur des supports renforces, a ete terminee en 1619- Au
cours des annees suivantes on a faęonne la faęade. La consecration
de Leglise en 1635 determine la datę approximative de Lachevement
des travaux de construction et ceux de tailleur de pierre. Les travaux
executes dans la derniere etape de construction, vers 1619, comprenant
la transformation des supports sous la coupole au carre du transept,
1 elevation de la nouvelle coupole, le revetement finał de la faęade et
en plus le changement du systeme de Leclairage des chapelles laterales
decident du style et du caractere d’avant-garde de Leglise de Cracovie.

Dans le document dedicatoire, enferme dans la boule de la
coupole, on a cite apres le fondateur royal et sa familie, le papę,
Lempereur, le superieur des jesuites, les dignitaires d’etat, eccle-
siastiques, municipaux et universitaires de Cr2icovie,joannes Treuano
Lombardus, fabricae eiusdem basilicae architectus, muratorumąue
magister regius; Gest donc a lui qu’on a attribue cette etape de
construction de Leglise. L’architecte royal Giovanni Trevano de Lugano
est notę a Cracovie des 1599/1600 (travaux au chateau royal) jusqu’a
1641. Son activite professionnelle anterieure n’est pas connue, mais
le style de ses travaux a Cracovie demontre sa connaissance de
Larchitecture romaine du Cinquecento tardif.

Dans quelques publications recentes Mariusz Karpowicz a mis
en doute la paternite, universellement admise, de Trevano par rapport
aux travaux de la derniere etape de construction de Leglise Saint-
Pierre-Saint-Paul. Karpowicz se basant uniquement sur Lanalyse du
style, a pris Matteo Castello pour Lauteur de leur projet. Castello est
venu en Pologne probablement deja en 1613 en tant qu’architecte
mur. Formę sans doute dans Lentourage de Domenico Fontana, des

1595 il apparalt dans Latelier de Carlo Maderno; il y est certainement
le plus eminent collaborateur du maltre, jouissant d’une assez grandę
independance. Quant a son activite de Larchitecte du roi de Pologne
il n’y a qu’une seule remarque imprecise de 1.622.

Vu les tres modestes sources d’archives le dilemme Trevano ou
Castello ne peut etre resolu, a 1’etat actuel de la science, qu’en vertue
d’un examen de la genese des formes artistiques mises en oeuvre
pendant la derniere etape de construction de Leglise de Cracovie, en
admettant a la fois que la decouverte des motifs quelconques qui
sont apparus pour la premiere fois dans la premiere decade du XVIP
siecle dans les travaux de Latelier de Maderno decide de Lattribution
du projet a Castello, tanclis que leur absence incite a soutenir
Lattribution traditionnelle a Trevano.

L’analyse de ces motifs demontre une certaine heterogeneite
de style, surtout celui de la faęade, qui s’ensuit de la necessite cLadap-
ter de nouveaux elements au premier projet de Leglise et aussi de
quelque liberte artistique que Larchitecte dirigeant les travaux a laisse
aux tailleurs de pierre. 11 semble donc que le projet des modifica-
tions introduites pendant la derniere etape de construction avait un
caractere plutót generał et se concretisait au cours des travaux
successifs.

Bień que nous examinions ici une oeuvre dans un certain degre
collective, Gest Larchitecte responsable de Lensemble qui en etait
Lauteur principal. La disposition des supports sous la coupole, la
formę de sa calotte, la conception de Leclairage de Linterieur de
Leglise et, au moins en partie, 1’effet finał de la faęade sont Loeuvre
de cet artiste. 11 s’est servi des formes architectoniques et decoratives
de double origine: cracovienne et romaine. Les elements qui y
dominent sont de provenance romaine, inspires par les oeuvres des
mattres de la seconde moitie du XVIe siecle a partir de Michel-Ange
et Vignola jusqu’a Della Porta, Mascherino, Francesco da Volterra et
Domenico Fontana. Les ressemblances avec les travaux de Latelier
de Maderno se rapportent exclusivement aux motifs codifies
auparavant a Romę; ils prouvent donc plutót le parallelisme des
denouements que les dependances genetiques.

L’examen de la genese des formes employees dans la derniere
etape de construction de Leglise ne fournit pas cLarguments pour la
paternite de Castello, tandis que les motifs de provenance cracovienne
et une certaine incoherence du style de la faęade touchant au pro-
vincialisme contredisent notre connaissance de son style et de sa
methode de travail. Pour cette raison, a 1’etat actuel de la science, il
semble juste de maintenir Lattribution accordee a Trevano et confirmee
par la teneur du document de la boule de la coupole.
loading ...