Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
en Grèce et ïs Asie. 167

lui ». Mais la fin de mon histoire nous mène-
rait trop loin , demain je vous la finirai. Mor-
phée nous attend, allons jouir de ses dou-
ceurs.

CHAPITRE XVIII.

.Agitation , amour de Phanor.

X h a n or fut agité toute la nuit du souvenir
de son aimable Athénaïs. Il fit quatre vers,
qu'il grava de grand matin sur un arbre au
pied duquel étoit un banc où souvent cette
beauté venoit se reposer. Les voici.

« Arbre heureux , qui souvent prête ton doire ombrage.
A l'aimable beauté qui me fait tant souffrir ;
Si quelquefois son coeur s'ouvre à toi sans nuage,
Heureux témoin ! dis-moi, dois-je vivre ou mourir» ?

Ce matin il fut mécontent d'elle ; il la trouva
plus négligée qu'à l'ordinaire. — Hier, me
disoit-il, elle avoit des fleurs sur sa tête, ses
cheveux étoient arrangés, aujourd'hui ils flot-
tent au hasard ; je lui en ai parlé : elle m'a
répondu que la simplicité étoit une parure ;

M
 
Annotationen