Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
ïn' Grèce et eh Asie. i3g

CHAPITRE XV.

Etablissement cl'Aristide en Thrace. Phy-
sique du climat. Mœurs des habitons.
Comment Aristide gagne sa vie.

«JE m'embarquai pour Héraclée de Thrace ;
je remontai le fleuve Eginus, et je m'établis
entre lui et le Mont-Sacré. Je pris une chau-
mière dans un village. Mes talens, pour mon-
trer à lire , me devinrent inutiles. Les thraces
sont encore trop agrestes. Pour gagner ma vie,
je me louai comme mercenaire à un homme
qui avoit un grand domaine et de nombreux
troupeaux. L'agriculture , dans ces contrées ,
est très-peu avancée. Je lui donnai des conseils,
je dirigeai sa culture. Bientôt il me mit à la
tête des travailleurs , et je doublai le produit
de ses récoltes. Mon exemple , mes exhor-
tations inspirèrent aux habitans le goût de
l'agriculture. Orphée adoucissoit leurs mœurs
par les accords mélodieux de sa lyre ; et moi ,
nouveau Tripto'éme , par les bienfaits et les
travaux de la campagne. Mais ce climat me fa-
tiguoit : il est triste ; les hivers sont rigoureux et
 
Annotationen