Letronne, Antoine Jean
La statue vocale de Memnon considérée dans ses rapports avec l'Égypte et la Grèce: étude historique faisant suite aux recherches pour servir à l'histoire de l'Égypte pendant la domination des grecs et des romains — Paris, 1833

Page: VII
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/letronne1833/0012
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
AVANT-PROPOS.

Quelques amis éclairés m'ont conseillé de réunir
en un seul corps deux Mémoires qui ont été com-
posés pour deux collections académiques différentes.
J'ai beaucoup hésité à suivre cet avis. A une époque
où les esprits sont détournés des travaux qui ont l'an-
tiquité pour objet, où les momens s'écoulent et se
perdent dans des préoccupations qui laissent si peu
de place aux études sérieuses et tranquilles, il était
permis de reculer devant l'idée de faire paroître un
volume in-4° de 300 pages sur un colosse égyptien
mutilé. Tant de gens ne connoissent la statue de
Mcmnon que par la belle phrase de Thomas Diafoirus,
dans le Malade imaginaire ! N'étoit-ce pas s'exposer à
conquérir la réputation d'un nouveau Chrysostome
Mathanasius, et la gloire peu désirable d'avoir fait,
le plus sérieusement du monde, un pendant au Chef-
d'œuvre d'un inconnu !

Mais on m'a dit que le livre n'est réellement ni trop
long, ni hors de proportion avec le sujet ; que, tiré à
peu d'exemplaires, il ne sortira pas de ce cercle res-
treint de vrais connoisseurs qui sont le public pour de
tels ouvrages; qu'ainsi il échappera aux regards de
cet autre public pour lequel il n'est point fait, et

a ij

\
loading ...