Letronne, Antoine Jean
La statue vocale de Memnon considérée dans ses rapports avec l'Égypte et la Grèce: étude historique faisant suite aux recherches pour servir à l'histoire de l'Égypte pendant la domination des grecs et des romains — Paris, 1833

Page: 149
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/letronne1833/0166
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
( i4j» )

Thèbes ont lu , eodem. die.....prima eivsdem diei;

ce qui est inadmissible. Caius Mœnius Haniochus dit
qu'il a entendu Memnon ante secundam horam, c'est-
à - dire un peu avant que la deuxième heure ne commençât.
Il y a une expression analogue dans Lydus, à propos du
thème généthliaque de Rome : afoL SivléfaL vrç) reim^, De Mensifas-,

> i i i. t 7 '• ' ' 4- W I, i4,p.i4, ed.

« a la deuxième heure , avant la troisième » , c est-a-dire : Roether.

« la deuxième étant près de finir, et la troisième de corn-

» mencer « ; ce que Plutarque, en parlant du même fait,

exprime par /txeroi^v Slvré^ç uço^ç, ^ t^irns. Hanio- /« Romuk,

chus a entendu Memnon le même jour, une seconde fois, j

a une heure et demie. Ainsi, deux fois dans le même jour.

section il

Inscriptions relatives au Voyage d'Adrien et de Sabine à
Thèbes, au mois de novembre de l'an 130 de notre ère.

La première est la plus courte; car elle ne porte que xviiifF.j'.)
ces deux mots en grands caractères :

imperat. a[d]
rianoc

Mais une observation peut la rendre intéressante. Il
est clair que tout autre que l'empereur Adrien ne se seroit
pas contenté de mettre ainsi son nom purement et sim-
iement , sans autre qualification que celui d'/mperator,
sans aucune phrase qui s'y rattachât. Ces deux mots ont
donc été gravés sous les yeux et par l'ordre de l'empereur.
loading ...