Institut Français d'Archéologie Orientale <al-Qāhira> [Editor]; Mission Archéologique Française <al-Qāhira> [Editor]
Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes: pour servir de bullletin à la Mission Française du Caire — 11.1889

Page: 96
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rectrav1889/0102
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
96

Trois petites trouvailles égyptologiques.

LETTRE A M. G. MASPERO,

sur

TROIS PETITES TROUVAILLES ÉGYPTOLOGIQUES.

par

W. Golénischefp.

Monsieur,

Permettez-moi de soumettre à votre examen trois petites trouvailles égyptologiques
qu'il m'a été donné de faire cet hiver en Égypte. La première et la plus intéressante con-
siste en deux courtes inscriptions copiées à Tahta, et dont je dois la connaissance à l'ama-
bilité de M. Frenay, directeur des moulins français à Akhmîm. Lors de mon passage par
cette dernière ville, M. Frenay eut la bonté de me montrer un estampage assez som-
mairement fait d'une pierre qui venait d'être déterrée à Tahta. Ne pouvant pas distinguer
plusieurs des signes hiéroglyphiques et, en même temps, fort intrigué par la présence
d'un nom de César qu'il m'était impossible d'identifier, je résolus de visiter Tahta afin de
rechercher l'original sur lequel l'empreinte avait été prise. Grâce aux indications de M. Frenay,
je n'eus pas de peine à retrouver la pierre ainsi qu'une autre, ornée des mêmes cartouches
que la première, et dont M. Frenay n'avait pas d'estampage.

Si, en quittant Tahta par la route qui conduit au village d'Ennebis, on longe le guisr
jusqu'à un petit abreuvoir qui se trouve à une distance d'une quarantaine de pas de la der-
nière maison de Tahta, et si, aussitôt après avoir dépassé cet abreuvoir, on descend du guisr
en prenant à droite à travers champs, on arrive après cinq minutes de marche à un trou
creusé dans le sol, au fond duquel se trouvent, parmi d'autres blocs non écrits, les deux
pierres dont je donne les inscriptions ci-joint :

b

Malgré qu'il n'y ait aucune trace de tell pouvant indiquer un ancien site à l'endroit
où se trouvent les blocs et quoique les blocs même soient à près de trois mètres sous le
niveau des champs environnants, il est très probable que le temple auquel ces pierres avaient
loading ...