Institut Français d'Archéologie Orientale <al-Qāhira> [Editor]; Mission Archéologique Française <al-Qāhira> [Editor]
Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes: pour servir de bullletin à la Mission Française du Caire — 11.1889

Page: 52
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rectrav1889/0058
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
52

Inscription historique de Séti Iek.

INSCRIPTION HISTORIQUE DE SÉTI Ie".

PAR

P. GrUIEYSSE.

A l'avènement de Séti Ier, les tribus voisines de la frontière syrienne de l'Egypte, tou-
jours portées au pillage et jamais soumises complètement comme tons les nomades, se mon-
trèrent si hardies qu'une répression sévère fut nécessaire pour les maintenir au moins pour
quelques années dans l'obéissance et la soumission. Dès la première année de son règne,
Séti marcha contre ces pillards qu'il n'eut pas de peine à châtier,, et s'occupa de remettre
en état ou de fortifier à nouveau les forteresses situées près des sources ou des réservoirs
d'eau, qui jalonnaient la route à suivre pour porter les armes égyptiennes jusque dans la
vallée de l'Oronte chez les Khétas, où il fit une rapide incursion, peut-être même dans le
cours de cette même année.

Ces exploits de Séti sont représentés sur le grand mur extérieur de la salle hypostyle
de Karnak, des deux côtés de la porte centrale, dont la décoration est due à Ramsès II;
à gauche, la partie du mur en retour vers l'Est est couverte de tableaux de bataille; la
partie correspondante de droite a été détruite ou engagée dans les constructions des Bu-
bastites. Ces décorations sont divisées en trois bandes horizontales ou registres; le registre
supérieur est malheureusement presque entièrement détruit, les deux autres sont eux-mêmes
très altérés en partie, et des photographies récentes permettent de constater (pie les
altérations sont plus grandes qu'aux époques où Champollion et Lbpsius ont fait leurs
copies.

Avant que ces sculptures ne soient plus endommagées, j'ai cherché h faire pour les
inscriptions qui les accompagnent, ce que j'ai fait pour celles d'Ipsamboul, c'est-à-dire en
donner un texte aussi fidèle que possible, en me servant des photographies du monument
et des différentes copies qui en ont été faites. Les photographies ne donnent pas le bas du
monument caché par des amas de décombres qui n'ont été déblayés (pie partiellement et
provisoirement par Champollion et Lepsius; mais les copies sont nombreuses; en-même temps
que Champollion, Rosellini a fait un relevé qui, moins exact pour le texte, est plus com-
plet pour les dessins; Lepsius a donné les scènes principales dans les Denkmciîer, Burton
en a publié une dans les Excerpta hieroyl. et enfin Brdgsch dans son Recueil de monuments
égyptiens a donné les principales légendes.

Le texte le meilleur et le plus complet, car il n'y manque que quelques fragments de
légendes insignifiantes, est celui qui se trouve dans les Notices manuscrites de Cham-
pollion. 1

Voici du reste, pour ne pas avoir à y revenir à chaque moment dans la suite, la con-
cordance du texte des différents tableaux composant les registres d'après les différentes
sources :2

1) ii, p. 86-112.

2) J'ai adopté à peu de choses près le numérotage des tableaux des Not. man. de Champ., mais ai
changé celui des registres qui n'était pas régulier.
loading ...