Institut Français d'Archéologie Orientale <al-Qāhira> [Editor]; Mission Archéologique Française <al-Qāhira> [Editor]
Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes: pour servir de bullletin à la Mission Française du Caire — 11.1889

Page: 171
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rectrav1889/0181
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
RÉVISION DES TEXTES DE LA STÈLE DE ChALOUF.

171

n'avait été fait, formule qu'il ne faut pas prendre à la lettre, mais qui indique la réussite
de l'entreprise.1

Je ne pense pas que ce fragment n° 8 forme le bas de la stèle : le morceau n° 9 me
paraît appartenir au récit d'un fait postérieur à l'ouverture du canal. Le canal achevé, Da-
rius veut se rendre compte de suite des avantages de la nouvelle voie, et fait partir une
flotte pour la Perse : c'est à cet épisode que se rapporterait le texte dont le n° 9 nous a
conservé des débris :

la berge (?)

On fit suivant l'ordre de ... .
ils arrivèrent en Perse en prenant (s5r3?) l'eau . . .
Ne fut pas contournée la côte (?) (j "^^^t1 . . .

Tel est le dernier fragment d'après mon classement. Les indices sur lesquels je m'ap-
puie pour ce rangement sont bien maigres, et les inscriptions des autres stèles de l'isthme
viendront peut-être forcer à modifier les quelques conséquences que j'ai cru pouvoir tirer de
ces phrases sans suite et de ces mots isolés. En tous cas, rien dans les vestiges du texte
hiéroglyphique ne permet de supposer un échec de l'entreprise de Darius. Si les dernières
phrases du texte perse peuvent se traduire plus facilement, au moyen des faibles données
nouvelles que j'apporte, j'aurai atteint mon but qui était de fournir pour l'étude de la ques-
tion le plus de renseignements qu'on puisse tirer des estampages conservés à Boulaq.

Boulaq, 12 mai 1889.

G. Dakessy.

T 1

XJ> 1. AAAAAA Ç^l

L. 2.
L. 3.
L. 4.

-— I " AAAAAA

AA/WNA /VvA/W\ WAVv

LES

TEXTES CUNÉIFORMES DE LA COLLECTION DE M. SAKZEC

TRANSCRITS, RÉTABLIS EN ASSYRIEN POPULAIRE ET TRADUITS

par

j. Halévy.

Les textes cunéiformes qui sont gravés sur les œuvres d'art découvertes par M. Sakzec
sur les ruines de l'ancienne Chaldée ont déjà presque entièrement paru dans le grand recueil
dont M. Heuzey est en voie d'achever la publication sous les auspices du ministre de l'Ins-

1) Le fragment n° 12 est trop petit pour qu'on essaye de trouver sa place dans le courant de l'ins-
cription. On y voit seulement^la première ligne Q sans lloute TtîtT c=^:;''^^
«creuser», et à la seconde a_ ^ ^IH. Ce pronom de la troisième personne pourrait cependant se rap-
porter à Néchao, à propos de sa tentative de percement de l'isthme, auquel cas ce morceau serait à placer
aux environs du 11° 10.
loading ...