Institut Français d'Archéologie Orientale <al-Qāhira> [Editor]; Mission Archéologique Française <al-Qāhira> [Editor]
Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes: pour servir de bullletin à la Mission Française du Caire — 37.1915

Page: 1
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rectrav1915/0007
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
RECUEIL

DE TRAVAUX RELATIFS A LA PHILOLOGIE ET A L'ARCHÉOLOGIE

ÉGYPTIENNES ET ASSYRIENNES

1915

Contenu : 1) Les monuments égyptiens du Musée de Marseille, par G. Maspero. — 2) Une origine possible
de la terminaison féminine en égyptien, par G. Maspero. — 3) Koptische Miscellen, von Wilhelm
Spiegelberg. — 4) Commentaire sur un passage d'Hérodote (liv. Il, 18), par P.-Hippolyte Boussac.

— 5) Le culte de la déesse Bast dans l'Italie .méridionale et particulièrement à Pompéi, par P.-Hip-
polyte Boussac. — 6) Le scribe royal dans l'ancienne Egypte, par G. Maspero. — 7) Notes sur
l'isthme de Suez (monuments divers), par Jean Clédat, — 8) Les inscriptions de Saint-Siméon, par
Jean Clédat. — 9) Eine Liste memphitischer Gôtter im Tempel von Abydos, von Hermann Kees.

— 10) The Ka on Scarabs, by Alice Grenfell. — 11) Sur quelques inscriptions grecques proven'ant
du grand temple de Dendérah, par Jean Maspero. — VÀ) A propos d'un bas-relief copte du Musée
du Caire, par Jean Maspero. — 13) Un exemple saïte de la transcription Ria, par G. Maspero.

Fascicules I et II

LES MONUMENTS ÉGYPTIENS DU MUSÉE DE MARSEILLE

par

G. Maspero

60. Bois. — Long., lm72; haut., 0'"30. — Thèbes, Chéîkh Abd-el-Gournah
(Maspero, Catalogue du Musée égyptien de Marseille, p. 46).

Panneau latéral oblong d'un cercueil rectangulaire d'époque romaine. Il est formé
d'une partie plane et d'un encadrement plus haut que celle-ci. Diverses scènes de l'autre
monde sont représentées sur la partie plane. A droite, Osiris momie, le fouet et le pe-
dum aux mains, revêtu du grand manteau qui lui descend jusqu'au jarret, et derrière
lui, Isis, debout, \°y sur la tête : les légendes hiéroglyphiques sont absentes, mais la
place des lignes est marquée, et les signes y sont simulés par les traînées de points
noirs'. Devant les dieux, un autel en forme de naos se dresse, et la momie est main-
tenue debout par un Anubis, à tête de chacal, aux chairs noires, et dont le jupon rayé
descend jusqu'au jarret. Vient ensuite une composition empruntée au Livre de savoir-
ce qu'il y a dans l'Hadès. Une momie, coiffée de deux disques superposés, l'un rouge
et l'autre vert, séparés par une étoile à cinq pointes, est debout entre deux urseus et
deux grands bras roses qui portent chacun un petit homme qui verse de l'eau sur une
momie debout en dehors des bras. C'est une déesse, Hathor ou Nouît, qui reçoit la
momie du soleil, et, en même temps, lui verse, ainsi qu'au mort, l'eau qui doit la
ranimer. Au delà, sont représentés les gardiens des treize pylônes célestes. Ils sont
accroupis chacun sous son pylône couronné de serpents, le couteau au poing : le pre-
mier a la tête d'homme, le second la tête de vipère, le troisième la tête de femme, le
quatrième la tête de bélier, le cinquième la tète de bœuf noir, le sixième la tête de
. crocodile, le septième la tête de vache rouge, le huitième la tête de crocodile, le neu-
vième la tête d'homme, le dixième la tête de faucon, le onzième la tête dè crocodile,
— deux figures humaines sont posées sur son naos; — le douzième la tête de faucon,

recueil, xxxvii. — troisième sér., t. v. 1
loading ...