Journal des beaux-arts et de la littérature — 27.1885

Seite: 123
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/jbal1885/0131
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
Facsimile
— 123 —

branches cassent sous le poids des fruits.
Au marché de Stavelot et à la station de
Pepinster c'est par tombereaux qu'elles
arrivent. Mon jardinier Piro et mon ne-
veu Porphyre ont déposé plume et ciseau
... pour des prunes !

[A suivre). P. Gervais.

EXPOSITION DES BEAUX-ARTS

• a anvers.

Récompenses des jurys.

Voici les décisions votées par le jury de l'Expo-
sition Universelle des Beaux-Arts :
ire Section. — Classe I (peinture) et Classe II

{dessin, pastel, aquarelle et miniature).
Rappels de médailles d'honneur. — A. Achen-
bach, à Dusseldorf; W. Bouguereau, à Paris;
H. Canon, à Vienne ; L. Knaus, à Berlin; F. von
Lenbach, à Munich ; E. Meissonnier, à Paris ; A.
Morot, id. ; Ch. Mulle, à Vienne ; L. Passini, à
Venise ; L. G. Pelouze, à Paris ; A. Stevens, id. ;
J. Verh.is ; à Bruxelles ; E. Wauters ; id.

Médaille d'honneur. — O. Achenbach, à Dus-
seldorf ; H. Angeli, à Vienne ; L. Bonnat, à Paris ;
L. Comerre, à Paris; F. Lamorinière, à Anvers ;

F. Leighton, à Londres ; Makoffski, Russie ; O.
Merson, à Paris.

Médaille de ire classe. — Brozik, à Paris ; Coo-
semans, à Bruxelles ; Corelli, à Rome ; Glaize, à
Paris ; Gude, à Berlin ; Israels, à La Haye ; Le
Blant, à Paris ; Loefftz, à Munich ; Schommer, à
Paris ; Verwée, à Bruxelles ; Watts, à Londres.

Médailles de 2mo classe. — Courtens, à Bru-
xelles ; Firle à Munich ; Georges Bertrand, à Pa-
ris; Gordigiani, à Florence; Gros, à Poissy (Seine-
et-Oise) ; Holmberg, à Munich ; Maso, Espagne ;
Mesdag, à La Haye ; Russ, à Vienne; Stobbaerts,
à Anvers ; Vander Ouderaa, id.

Médaille de 3me classe. — Beyle, à Paris ; Car-
cano, à Milan; Carpentier, à Cuerne lez-Harle-
beke; De Jans, à Anvers; Delobbe, à Paris; Erd-
telt, à Munich; Lacroix, à Paris; Laupheimer, à
Munich ; Leroy, à Paris ; Moreau de Tours, à
Paris; Morris, à Londres; Nono, à Venise; Per-
rault, à Paris ; Van Leemputten, à Bruxelles ;
Kavel, à Genève ; Rumpler, à Vienne ; Werensk-
jold, à Christiana ; Witkamp, à Amsterdam.

Mentions honorables. — T. H. Bachmann, à
Dusseldorf; L. Bazzaro, à Milan; O Bjorck,
Suède ; Bocion, à Ouchy, Lauzane, Suisse ; J.
Brunet, à Paris; F. Calmettes, à Paris ; G. Chie-
rici, à Reggio ; S. H. Damant, à Vienne ; P.
P. Hoeker, à Berlin; M110 Hubrecht, à La Haye;
A. Hynais, à Paris; E. Joors, à Anvers; Fried
Kallmorgen, à Carlsruhe ; A. Kessler, à Dussel-
dorf ; A. Lahaye, à Paris; J. Montigny à Ter-
vueren ; H Moore, Londres; A Norrnann, à Dus-
seldorf ; H. Œhmichen, id. ; Pierre Oyens, à
Bruxelles; Mme Juliette Peyrol, née Bonheur, à
Paris ; Mlle M. Roosenboom, à La Haye ; Thau-
low, à Christiania ; W. Tholen, à Kampen ; H.
Van Seben, à Bruxelles; T. Verstraeten, à Anvers.
2mc Section. — Classe III (sculpture).
Rappels de médailles d'honneur : E. Carlier, à
Paris ; R. Dietz, à Dresde ; J. Dillens,à Bruxelles;
L. Longepied, à Paris.

Médailles d'honneur : E. Barrias, à Paris ;
J. Chaplain, à Paris.

Médailles de ir0 classe : J. Coutan, à Paris;

G. Geefs, à Anvers; V. Genuto, à Naples ; L. Mi-
gnon, à Paris.

Médailles de 2m= classe : L. Albert-Lefeuvre, à
Paris ; A. Cordonnier, à Paris ; J. Cuypers, à
Bruxelles; F. Leenhoff, à Paris ; H. Thornycroft,
a Londres.

Médailles de 3me classe ; D'Orsi, Hasselberg; E.
Herter, à Berlin ; Jos. Lambeaux, à Anvers ; Mi-

chaël Lock, à Berlin.

Mentions honorables : C. Barbella, à Chito ;
De Rudder. à Bruxelles ; Emile Namur, à Bru-
xelles ; Robert Ockelman, à Dresde ; R. Pereda,
à Milan.

3me Section. — Classe IV (Architecture).

Rappel de Médaille d'honneur : Commission
des monuments historiques de France.

Médailles d'honneur : L. Bernier, à Paris ; C.
Peters, à La Haye.

Médaille de ire classe : A. Ballu, à Paris; L. et
H. Blomme, à Anvers.

Médailles de 2me classe : O. Courtois-Suffit, à
Paris ; E. Dieltiens, Anvers.

Médailles de 3me classe : M. Calinaud, à Paris ;
F. Truyman, à Anvers.

Mentions honorables : L. Calmand, à Paris ;
A. Gemund, à Haarlem.

4me Section.— Classe V (gravure et lithographie).

Rappels de médailles d'honneur : G. Biot, à
Bruxelles ; C Gaillard, à Paris.

Médailles d'honneur : T. Chauvel, à Paris ; J.
Jacquet, à Paris.

Médailles de ire classe : E. Bodven, à Paris;
L. Lecouteux, à Paris; J -B. Meunier, à Bru-
xelles.

Médailles de 2me classe : E. Lefort, à Paris; L.
Rousseau, à Paris ; A. Serouy, Paris ; J. Sonnen-
leiter, à Vienne.

Médailles de 3rac classe : Association des aqua-
fortistes anversois, à Anvers; Damman, à Paris.

Mentions honorables : F. Lauwers, à Anvers ;
A. Leveillé, à Paris.

A la suite de ces récompenses, M. Joseph Lam-
beaux a cru devoir adresser la lettre suivante au
ministre :

« Bruxelles, 17 août.

» Monsieur le Ministre,

» Les décisions prises par le jury des récom-
penses de l'Exposition universelle des Beaux-Arts
d'Anvers qui écarte dédaigneusement et systéma-
tiquement des maîtres de mérite, de talent et de
cœur, tels que M. Vinçotte de Lalaing, De Brae-
kelaer, Mellery et enfin Edouard Agneesens, ne
me permettent pas d'accepter la 3me médaille que
ce même jury a bien voulu m'accorder.

» En toute autre circonstance, j'eusse été fier de
partager une troisième médaille avec un statuaire
aussi remarquable et aussi puissant que Dorsi.
Mais accepter aujourd'hui dans les conditions que
j'ai pris la liberté grande de vous exposer, je crain-
drais, M. le ministre, d'approuver par mon silence
des résolutions indéfendables.

» Veuillez, Monsieur le ministre, me pardonner
la franchise de mon langage et agréer l'expression
de ma haute et parfaite distinction.

» Joseph Lambeaux. »

M. Courtens a également protesté dans le même
sens.

Nous pensons que si le jury n'a pas été le maître
de faire ce qu'il aurait voulu, c'est surtout à cause
du petit nombre de médailles mises à sa disposi-
tion.

Nous ne pensons pas qu'il ait écarté dédaigneu-
sement et systématiquement les artistes, dont trois
peintres, nommés par M. Lambeaux, sculpteur,
lesquels sont, sans aucun doute, aussi estimés et
honorés du jury qu'ils peuvent l'être, mais qui ne
sont pas les seuls dignes de récompense.

Que M. Lambeaux regrette cette situation, il ne
sera pas le seul, mais ce n'est pas une raison pour
qualifier les intentions du jury d'adverbes si longs
et si caractéristiques. De plus,convient-il de récri-
miner contre des juges auxquels on s'est soumis ?

Si M. Lambeaux n'accepte pas la 3me médaille
qui lui est décernée, c'est son affaire, mais il n'em-
pêchera personne de penser que sous ce refus pour-
rait bien se cacher un mécontentement plus per- >

sonnel. Nous disons : pourrait, avec une certaine
réserve ne voulant pas tomber nous-même dans le
reproche que nous faisons à M. Lambeaux, attri-
buant au jury des sentiments de mépris et de dé-
dain. Quant à sa crainte d'approuver par son si-
lence des résolutions indéfendables, c'est s'adjuger
un rôle d'une importance excessive et cela fera
naître quelques sourires. Que M. Lambeaux se soit
montré,dans ses travaux (d'un goût très discutable)
un modeleur d'une rare souplesse, nul ne le conteste,
mais nous n'avons pas encore rencontré le statuaire
et ce n'est certes pas la fontaine qu'on élève à la
place d'Anvers qui nous fera changer d'avis. Dans
tous les cas la protestation de M M. Lambeaux et
Courtens, en dehors du caractère de responsabilité
fraternelle qu'elle affecte, aurait une valeur autre-
ment sérieuse si leurs auteurs étaient de ceux dont
les talents ne se discutent plus.

Qu'on ne croie pas que nous applaudissions à
toutes les décisions du jury ; bien loin de là, on
pourrait en discuter quelques-unes et lui demander,
entre autres, comment elle a jugé digne d'une troi-
sième médaille un artiste refusé à l'exposition
belge et qu'on avait placé dans la section hollan-
daise. On pourra nous répondre qu'un jury de
récompenses n'a rien à démêler avec un jury d'ad-
mission Nous le voulons bien, mais quand on
voit les hommes du même métier commettre de
si colossales bévues, on devient rêveur.

L'Indépendance belge fait quelques révélations
au sujet des travaux du jury; elles peuvent se ré-
sumer ainsi :

i° Les délégués belges, —qui représentaient trois
voix sur quatorze votants (!), — ont vu leurs choix
pour les grandes médailles repoussés par les délé-
gués étrangers et ont succombé sous le nombre ;

20 Si certains artistes d'un mérite hors ligne
n'ont pas obtenu de récompenses, c'est que le jury
belge n'ayant pu parvenir à leur faire décerner par
le jury international les hautes récompenses pour
lesquelles il les avait proposés, - a cru devoir ne
plus les proposer pour les récompenses moindres,
jugées par lui indignes de leur mérite ;

3° Certains artistes qu'on s'étonne de ne pas
voir portés sur les listes de récompenses, et pour
qui on réclame, s'étaient volontairement mis hors
concours.

En définitive ce sont donc les délégués étran-
gers qui nous ont imposé leur manière de voir.

Comme gâchis, c'est tout à fait réussi.

La Société royale d'encouragement des Beaux-
Arts d'Anvers a offert un superbe banquet aux
membres du Jury international des récompenses.
Cette fête a été brillante et cordiale. Voici un des
toasts nombreux qui y ont été portés. Nous le
citons notamment parce qu'il fait allusion aux
récompenses qui viennent d'occasionner un si joli
tapage. C'est M. Smeekens, président du tribunal
de ire instance, le digne et sympathique vice-pré-
sident de la société, qui parle :

Au nom de la société royale d'encouragement
des Beaux-Arts, j'ai l'honneur de proposer un
toast aux membres du jury.

» Honneur dangereux, redoutable ; car je ne
saurais exprimer, en termes dignes d'eux la sym-
pathique admiration que nous inspire cette cohorte
d'hommes d'élite choisis parmi les artistes les plus
éminents non seulement de notre pays, mais de
l'Europe entière.

» Je ne l'essaierai point et, à l'exemple de notre
président, je me borne à vous proposer notre té-
moignage de reconnaissance.

» Notre reconnaissance leur est bien due; ils ont
quitté leur patrie, leur famille, des travaux aimés,
pour venir ici se livrer à un examen et à des discus-
sions, prolongés une semaine entière, par une tem-
pérature qui n'a pas toujours été agréable, et quel
1 est pour eux le résultat?
loading ...