Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 3. Pér. 35.1906

Seite: 246
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1906_1/0267
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
LES TROIS DROUAIS

(cinquième et dernier article1)

es Drouais étaient d’excellents
époux. François-Hubert et Anne-
Françoise Doré tirent nn très
gentil ménage, Ils’eurent, comme
je Fai dit, quatre enfants : trois fils et
une fille. Le premier, Hubert-Léopold,
naquit à Paris le 22 avril 1759, mou-
rut le 10 janvier 1762 et fut inhumé
au cimetière Saint-Roch le lendemain;
Marie-Anne-Louise, née le 22 décem-
bre 1762, mourut à l’âge de quinze ans,
le 3 septembre 1776 2 ; elle eut pour parrain son oncle Louis Doré et
pour marraine sa grand’mère paternelle Marie-Marguerite Lusurier.
Germain-Jean naquit le 24 novembre 1763; celui-ci est le peintre
connu, dont nous allons parler tout à l’heure; il mourut à Rome, à
l’âge de vingt-quatre ans, le 13 février 1788. Enfin Pierre-Marie,
né le 11 juillet 1769, mourut six ans après, le 22 mai 1775.

François-Hubert était plus riche que sa femme; il avait reçu
une dot plus considérable, et en outre, dans le cours du mariage,
il hérita de son père et de sa mère, tandis que Anne-Françoise Doré
déclare, dans les actes de partage de biens, avoir renoncé à ce qui
pouvait lui revenir de ses parents.

Après la mort d’Hubert Drouais, en 1767, aucun partage de biens

1. Voir Gazette des Beaux-Arts, 1D05, t. Il, p. 177, 288 et 384; 1906, t. I, p. 155.

2. Les noms de ces quatre enfants et les dates de leurs naissances et décès
sont conservés dans le carnet de famille que possède M. Paul Goupil. La date de
la mort de Marie-Anne-Louise est donnée par son acte de décès annexé à un
acte de notoriété fait le 21 juillet 1788, après la mort de son frère Germain-
Jean (Archives de l’étude de Mc Simon Poisson, boulevard Malesherbes),
loading ...