Mariette, Auguste; Maspero, Gaston [Editor]
Le Sérapeum de Memphis (Band 1) — 1882

Page: 107
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/mariette1882bd1/0113
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
APPENDICE.

107

C. Assemblée législative.

Addition à la séance du jeudi 7 août 1861.

Rapport fait par M. Laceosse, au nom de la Commission du budget de 1851, sur le
projet de loi tendant à ouvrir au ministre de l'Intérieur un crédit de 30,000 frcs.,
applicable aux travaux de déblaiement d'un temple dédié à Sérapis (ruines de
Memphis).

Messieurs, le gouvernement recherche avec sollicitude les occasions d'augmenter
la collection classée avec tant d'érudition et de goût dans les salles du Musée Egyp-
tien. On est parvenu à rassembler des monuments nombreux et précieux du culte et
de l'art égyptiens avant le règne des lieutenants d'Alexandre. La période pendant
laquelle les rites grecs se sont mêlés à ceux de l'Egypte primitive, a fourni jusqu'à
présent beaucoup moins de spécimens. On espérait en trouver au milieu des ruines
de Memphis, et surtout dans le temple consacré à Sérapis.

Le culte de Sérapis était le seul où se fût opérée une véritable fusion entre les
croyances du peuple conquérant et du peuple conquis. La religion, dans les autres
temples, était restée purement égyptienne ou grecque. C'est donc dans le Sérapéum
qu'il faut chercher les monuments du style grec et du style égyptien.

Une mission a été donnée dans ce but à M. Makiette, l'un des employés du
Musée : les moyens matériels de l'accomplir étaient circonscrits dans les limites
étroites du budget de l'Instruction publique. M. le ministre de l'Intérieur est inter-
venu par une première subvention prélevée sur les fonds de son budget. Les fouilles
ont été continuées avec ardeur; elles sont très fructueuses. Nos musées pourront
s'enrichir de bas-reliefs, de statues et de plus de cinq cents figures de bronze, dont
quelques-unes sont d'une grandeur et d'une importance capitales.

On est fondé à compter sur des résultats encore plus avantageux à la science
archéologique. Le Sérapéum, couvert de sable dès le temps de Strabon, est resté
intact. L'Académie des Inscriptions porte le plus vif intérêt aux travaux qui per-
mettront à la France de s'approprier des objets précieux, d'une origine authentique,
et qui ont échappé à la main des barbares.

Parmi les morceaux de style grec, on signale douze grands génies divins montés

14*
loading ...