Mariette, Auguste; Maspero, Gaston [Editor]
Le Sérapeum de Memphis (Band 1) — 1882

Page: 114
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/mariette1882bd1/0120
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
114

APPENDICE.

é?1

„,rn com

G.
RENSEIGNEMENTS

SUR LES SOIXANTE-QUATRE APIS TROUVÉS DANS LES SOUTERRAINS DU SÉRAPÉUM.



J'estime que les fouilles du Sérapéum de Memphis ont amené la découverte d'en-
viron sept mille monuments.

Mais tous ces monuments ne sont pas relatifs au même objet, c'est-à-dire au culte
du Dieu adoré dans le Sérapéum. Bâti dans une nécropole plus ancienne que lui-
même, le Sérapéum renfermait dans son enceinte de vieux tombeaux que la piété
des Egyptiens avait respectés. Presque tous ses murs étaient, en outre, formés de
pierres empruntées à des édifices déjà démolis. Il y avait donc, à côté des monuments
officiels du culte, d'autres monuments qui, sans appartenir directement à Sérapis,
ne devaient pas moins être recueillis et portés à l'inventaire général des fouilles.
De là le chiffre élevé auquel cet inventaire a atteint; — mais cle là, en même temps,
la nécessité de faire deux parts, et de n'admettre dans le catalogue particulier du
Sérapéum que les objets qui sont spécialement propres à Sérapis.

En somme, le déblaiement du Sérapéum a donc bien eu pour résultat la décou-
verte des sept mille monuments déjà mentionnés. Mais la monographie de Sérapis
ne peut compter que sur trois mille articles environ, chiffre déjà très respectable si
l'on songe qu'il est peu de questions de l'antiquité qui nous soient jamais arrivées
sous l'escorte d'un pareil nombre de documents originaux.

Maintenant on voit, je l'espère, où je veux en venir. Le problème aurait, par la
pauvreté même des matériaux, moins de chances d'être résolu, que peut-être prendrais-
je, dès aujourd'hui, le parti d'en aborder la solution. Mais précisément à cause de
la multiplicité des renseignements à coordonner et à mettre en œuvre, la tâche devient
aussi délicate que difficile, et exige, pour être menée à bonne fin, tout un livre et
des recherches dont la persévérance peut seule assurer le succès. Ce n'est donc pas
un traité sur Sérapis qu'il faut demander au petit écrit dont je trace les premières
lignes. S'il m'est permis un jour de rendre un compte détaillé des opérations dont
le Sérapéum a été le théâtre, j'essaierai de montrer et de définir le Sérapis que le
classement et l'interprétation des textes trouvés dans le temple du dieu nous ont
révélé. On verra alors ce que fut réellement Sérapis; on verra comment Sérapis est

I les gran

au

m^^Hmmmm
loading ...