Revue égyptologique — 5.1887/​88

Page: 1
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1888/0011
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
REVUE EGYPTOLOGIQUE

publiee sous la direction de

M. EUGÈNE REVILLOUT.

ERNEST LEROUX, EDITEUR

libraire de la société asiatique, de l'école des langues orientales vivantes, etc. etc.

28, RUE BONAPARTE, 28, A PARIS.

Ve Volume. Nos I—IL 1887.

La REVUE ÉGYPTOLOG-IQUE parait tous les trois mois par numéros de six feuilles au moins, avec
planches, fac-similé etc. — Aucun numéro ne se vend séparément,
l'rix de l'abonnement annuel: l'avis 30 fr. — Départements 31 fr. — Étranger 33 fr.

Sommaire : Mémoire sur quelques inscriptions trouvées dans la sépulture des Apis (suite), par le vicomte Emmanuel de Eougé. —
Religion et mythologie des anciens Égyptiens d'après les monuments, par Paul Pierret. ■— Le poème de Pentaour (suite),
par le vicomte J. de Eougé. — Leçon d'ouverture professée à l'École du Louvre le 7 décembre 1S85 (fin), par E. Eevil-
lout. — Les papiers administratifs du Sérapéum et l'organisation sacerdotale en Égypte (leçon d'ouverture professée le
6 décembre 1886), par E. E..— Le livre des funérailles, par Paul Piereet. — Lettre à M. Eevillout sur les contrats
grecs du Louvre'provenant de Faioum (suite), par Ch. Wessely. — Une page de l'histoire de la Nubie (fin), par E. Ee-
villout — Eapport sur une mission dans la Haute-Egypte (août décembre 1886), par A. Cattaui. — Étude sur les
noms propres chez les Égyptiens, par William N. Grofe. — Les noms de témoins dans quelques actes du Louvre, par
Georges Legrain. — Papyrus coptes, par E. Eevillout. — Le comput de Ptolémée Denys et le canon des rois, par
E. Eevillout. — Eevue bibliographique.

MEMOIRE

SUR . . . ' \ s ■■-

QUELQUES INSCRIPTIONS TROUVÉES DANS LA SÉPULTUEE DES APIS,

PAR

le Vicomte Emmanuel de Rougé.

, . (Suite.) ' _ -' '. , • ,'.

III.

Autres dates qui se rapportent au même Apis.1

Nous voici en possession d'un Apis dont toute la vie est bien déterminée : établissons-,
en les limites et prenons-le pour point de départ de nos .recherches. Nous avons besoin de
rapporter toutes nos dates à une forme d'année et à une ère constantes : pour éviter toute
complication nous nous en tiendrons au canon des rois de Ptolémée où les années des Lagides
sont classées d'après l'ère de Nabonassar et avec le même jour initial d'année que l'on em-
ployait sur les monuments égyptiens, à savoir le premier Thoth vague. Le tableau de con-
cordance placé à la fin de ce mémoire permettra de traduire ces dates égyptiennes en dates
juliennes, comptées avant notre ère, toutes les fois qu'on en aura besoin.

On sait que le canon des rois n'énumère pas les années des deux frères Philométor et
Evergète II, comme l'exigent les protocoles officiels de leurs règnes : mais ce n'est que le
même espace de temps, divisé d'une autre manière. Le canon compte à Philométor seul les

1) Voyez à la fin du Mémoire le texte complet de la stèle de l'Apis enseveli en l'an 52 de Ptolémée
Evergète II.

1
loading ...