Revue égyptologique — 5.1887/​88

Page: 157
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1888/0201
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Le poème de Pentaoub.

157

LE POÈME DE PENTAOUK

PAR

le Vicomte J. de Rougé.

(Suite.)

_ AAAAAA

/W\AAA





n e±±±±±±

1 /WW*A







1 AAAAAA

àmen

bu

P. S. iii, 5.

© AWvAA r\ jlll H I i| n ^\ -M— ^-

. - ! | \N\ AAAAAA - 'W,

peJiux-nà nai lier seyeru en ro-lc àmen bu seni-d-

J'ai accompli ces choses par les conseils de ta bouche, ô Ammon; je n'ai pas transgressé

n ® jl n n j ® (u^l <&! ix -^A^

(â w o l

l. 33. pjyj

put seyer-u âste dr-d lier sma-u* em peltu-iu tes-1u
tes conseils : voici que je t'ai fait célébrer aux extrémités des nations.

1 e-!S$à-^> v:"- □ 8 Pe'.1 «atteindre, parvenir, accomplir». Cf. nnqj pereenîre, attingcre. tpo£
(M.), idem. Ex. (Leps. II, 122) : j^ô | ^ D f,~- P pl ° *luil louange atteignait le ciel». — Parvenir
jusqu'à quelqu'un (pap. Abbott VI, 21) : ^ (] (j ^ ^/ww« © ^|(0 |] Q (j (j A

C'est un crime aux deux scribes : «leur action de parvenir jusqu'au commandant de la ville pour lui faire
un rapport. » — Dans notre texte pelai a la valeur de poursuivre, exécuter complètement. — Vehu, substantif

veut dire aussi extrémités, fin : cf. h&çot «derrière». ^SSi V V"^AV>/y^ra «l'arrière-garde». \\) SSù

«les extrémités d'un pays», var. „Vù ou . Voyez ligne suivante de notre texte. — Il ne faut pas

tsr\ O

confondre ce radical avec —«vaillance, force»: mais dans ce sens il est ordinairement accompagné de

<£] : cependant on le trouve seul, ainsi (Pap. d'Orbiney EU, 6) : ^"^^-0 (jjj^^* «il y a

une grande force en toi». Dans cette acception il est presque toujours au duel.

2 sen, au sens propre «passer», puis «transgresser». Cf. ceu. prœterire, cini, transire, prœtergrcdi,
ducere. (Décret de Canope, 1. 19) : <=>~n~ & ^ 8f~T] |^<j? tpour que n(J goit pag paggé ]e

jour de cette fête». (J. R-)

Avec <==>■ «en veut dire « se guider sur, imiter». (Karnak, Décoration d'une bari par Séti Ier.)

o #Vt,^S| ^ * J)i €l1 nu fit Pils autre chose que ce qui

était auparavant : il imita ce (pu avait été tait par les ancêtres». — (Louqsor, Ainénophis III) : w™"1

iv \ Q v\ „ ,_ „ _ «Il a fait Ap à nouveau, à l'imitation de l'horizon du ciel». De cette

légende, iUraut rapprocher une autre légende de la même salle ainsi conçue : n_ | j

oli<=::> IZs* ° «la demeure de repos de tous les dieux, à l'image de l'horizon du^cîèî».

J Sma avec P\h pour déterminatif signifie «célébrer, chanter les louanges, appeler, invoquer». Cf.
cmh, vox; cm.ot, celebrare.
loading ...