Revue égyptologique — 5.1887/​88

Page: 9
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1888/0019
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Religion et mythologie des anciens Égyptiens.

9

(gsgSEBj IZils (SUS t i z T

BELIGION ET MYTHOLOGIE DES ANCIENS ÉGYPTIENS

D'APBÈS LES MONUMENTS.
(Suite.)

Dans son chapitre sur le langage mythique M. Brugscii entreprend d'appliquer à l'égyptien
la méthode inaugurée par Max Mûxler pour le groupe indo-germanique et qui consiste à voir
dans les noms des dieux des appellatifs dont l'explication doit être demandée au langage.

« Si l'on s'en fiait aux Egyptiens eux-mêmes, l'explication des mots mythiques et des noms
» propres ne serait pas sans difficulté, car les textes abondent en exemples dans lesquels les
» noms des dieux et des déesses sont interprétés par des étymologies et des allusions à une
» signification primitive. Seulement, comme je l'ai déjà fait remarquer, les Égyptiens, malgré
»la connaissance exacte qu'ils avaient de leur propre langue, sont des étymologistes peu
» experts et les dérivations et rapprochements que renferment les textes ne sont que des jeux
»de mots audacieux et inadmissibles comme on en rencontre encore aux époques classiques
»chez les Grecs et les Romains. Ajoutons cette circonstance aggravante que non-seulement
» dans les différents lieux et les différents temps, mais même dans un seul et même texte
»se trouvent pour un même mot les significations les plus divergentes accusées par leur
» orthographe.

«Voici, comme exemple frappant, le nom Osiris que les plus anciens textes articulent
» us-ar. Dans les bas temps, autant qu'on peut le conclure des transcriptions gréco-romaines,
loading ...