Revue égyptologique — 14.1914

Page: 2
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1914/0012
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
2

Eugène Revillout.

VIII, 20. cours1 vers la constellation divine,2 car tu es le maître des veilles.3 Moi, je suis celle-là
(Sekhemt). Ma main

VIII, 21. est étendue. Je mettrai mes griffes4 derrière toi pour t'amener, car ainsi, ce qu'elle dira
(ma main), tu le feras.

VIII, 22. 0 l'unique dieu lunusl Que cela soit! On dit de toi : «le maître des taureaux,6 pour faire
recevoir le phallus aux vulves».0

VIII, 23. Moi,7 je suis la vulve, qui reçoit le phallus, la mère, qui fait (sic) vivre le Dieu, le ventre,8
qui est invoqué9

VIII, 24. par10 les compagnons11 devant12 et derrière,13 à savoir14 (pour) la chute15 de la femme
qui veut16 enfanter.17 Invoque

A. 'il * V°lr ce mot Rtv' P- 25' 2 et note 2- La constellation des dieux, c'est le panthéon égyptien.

' OTrpuje. Le déterminatif <>j = > /( = * ei£, J^jj ^j.

£3—==■

7 'OjN- 8 ^ 5ht. 3 (ouj. 111 Pour cette particule voir la chronique domotique et mon

dictionnaire. " (j epinr. 12 tqh« 13 t\a.qou*.

" Le verbe mer vouloir (ou aimer) prend toujours dans le Ivoufi le déterminatif de l'urauis.

17 Avec, A\.IC£r enfanter s'applique aussi jusqu'en copte à la génération masculine. Ceci a été un des sujets de discussion entre
Chabas et Grébaut. ^ppe<i AUCI l'enfanteur signifie le père.

2£.e.
loading ...