Revue égyptologique — N.S.1.1919

Page: 210
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1919/0225
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LA GRÈGE ET L'ÉGYPTE DE 405 A 342/1 AVANT J.-G.

Premier Article

Vers la fin du règne de Darius II Nothos (425/4-405/4 av. J.-C), l'Égypte échap-
pait à la domination déjà plus que séculaire des Perses. Elle devait être gouvernée par
des dynasties indigènes durant la totalité du règne d'Artaxerxès II Mnémon (405/4-
359/8) et la plus grande partie du règne d'Artaxerxès III Ochos (359/8-338/7). Pendant
cette période de deux tiers de siècle, les rapports des pharaons avec les États grecs — et
plus particulièrement avec Athènes et Sparte — furent assez actifs, soit qu'il aient reçu
l'aide de ces États contre la Perse, soit qu'ils aient prêté leur concours financier, éco-
nomique ou militaire aux entreprises helléniques contre le grand roi, soit qu'ils aient
rencontré des généraux ou des mercenaires grecs dans les rangs des armées perses
envoyées contre l'Égypte. Sous des formes diverses, l'influence hellénique a ainsi plus
ou moins fortement pénétré, vers cette époque, la région du Nil, et c'est sur un ter-
rain en partie préparé que devait opérer la conquête macédonienne. L'étude détaillée
de ces événements n'est donc pas sans intérêt. Mais, avant d'aborder un tel examen,
il convient de dessiner aussi exactement que possible le cadre chronologique de cette
période.

I

Résumé des faits. — Les systèmes modernes. —• Le règne de Tachos (361-359).

Rappelons d'abord sommairement les faits essentiels. Au dernier souverain de la
XXVIIe dynastie (perse), Darius II, succéda le pharaon Amyrtée, l'unique représentant
de la XXVIIIe dynastie (saïte). Après un règne de six ans, Amyrtée fait place à Né-
phéritès Ier, qui inaugure la XXIXe dynastie (mendésienne) ; sous son règne, qui dure
également six ans, l'Égypte vient en aide à Lacédémone contre la Perse (printemps
396). Néphéritès Ier a pour successeur Akôris (treize ans de règne), qui repousse une
tentative des armées perses contre l'Égypte, s'allie à Évagoras et utilise le concours
de l'Athénien Chabrias1. La mort d'Akôris est suivie des règnes très courts de Psam-

1. Qu'Akôris ait succédé à Néphéritès Ier et précédé Psammuthis (contrairement à l'opinion qu'a sou-
tenue Wiedemann, Geschichte yEgyptens con Psammatich I bis auf Alexanderden Grossen, pp. 262, 268, et
Aïgyptische Geschichte, II, p. 696), c'est ce qui ne peut faire aucun doute : cf. infra, § II.
loading ...