Revue égyptologique — N.S.1.1919

Page: 163
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1919/0177
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
MONUMENTS ÉGYPTIENS DE LA COLLECTION DU COMTE DE SAINT-FERRIOL

(autrefois au château d'Uriage; — actuellement au Musée de Grenoble)

(Suite et fin)

VI. — Statue au nom de Neferrenpt (Pl.V).

Grès. Haut., 0m,49; longueur de la base, 0m,38; larg., 0m,22. Bon travail; la gravure des
textes est fruste.

L'homme est représenté assis, jambes repliées, devant une cuve à libations. Il
porte perruque à petites mèches, robe longue; sur l'épaule droite repose une grande
menjt dont le manche était tenu par la main droite (qui manque). Le dos de la
statue forme dossier; la base forme socle.

Les textes se distribuent sur le dossier, le devant de la statue, autour de la cuve
a libations et autour de la base.

Dossier : »»—>

i

U

o
i

/VWVv\

Ci

i i i

!—h—i

(1

I I I

Ci

2

H

i i t

i i i

'.{sic)

ÎV

i q
I I i

r □ n

11

O i

AAWA

U

AAAAAA

ni

w
o

(1) « (Une offrande) que donne le roi [à Amon-Ra],
résidant à Deser-Deserout (Deir-el-Bahari), à Hathor,
qui est à la tête de la montagne (d'occident)', — pour
qu'ils donnent de naviguer vers (2) Ip-îsout (Karnak)

pour.....tous, de sortir avec elle pour voir Amon en

sa belle fête de la vallée2, de prendre (3) les étoffes

pures3 et..... l'abondance' là, en ce jour, — pour

le ka du héraut, directeur de maison5, Neferrenpt,
m. A-. »

1. CI, Sethe, Urkunden, IV, p. 432, où le proscynème s'adresse

à HîT^ffit^ ¥<<Hatiior'qui est a ia tête de ia

montagne (à l'occident de Thèbes) et résidant à Deser-Deserout».
Sur notre statue, la divinité qui reçoit avec Hathor la formule est
certainement Amon, qui était adoré avec Hathor à Deir-el-Bahari
(cf. supra, p. 7, et Urk., IV, p. 919 et 1216).

2. Cf. Urk., IV, p. 919, où il est question d'« aller voir Amon en

sa fête de Deser-Deserout», 3-. A ^f

/ itjo I__l- 11 s'agit ici de la vallée des Kois, centre

des sépultures royales, voisine de Deir-el-Babari.

3. Cf. Urk., IV, p. 112, au sujet des étoffes provenant de la dé-
pouille des statues divines, données aux morts.

4. Cf. Urk., IV, p. 481, 1467.

5. C'est-à-dire : d'une des administrations rovales.
loading ...