Blouet, Abel [Editor]; Ravoisié, Amable [Editor]
Expedition scientifique de Morée: ordonnée par le Gouvernement Français ; Architecture, Sculptures, Inscriptions et Vues du Péloponèse, des Cyclades et de l'Attique (Band 2) — Paris, 1833

Page: 39
Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/blouet1833/0082
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
( 39 j

ROUTE DE L'HIPPODROME DU MONT DIAFORTI AU TEMPLE D'APOLLON

EPICURIUS.

En continuant à monter, la route qui conduit de l'hippodrome au temple d'Apollon Epicurius se
dirige vers l'ouest et passe sur les sommets du mont Diaforti, où se trouvent les ruines d'un château fort,
après lequel on traverse une forêt de chênes. Du point élevé où l'on est alors placé, on voit à droite, à
une heure de marche environ, sur le sommet d'une montagne que l'on domine, un plateau régulier, qui
paraît être l'emplacement d'une ville : ce lieu s'appelle Sainte-Elena. En descendant de là dans une vallée,
qui est à gauche, on passe au village de Sklirou, après lequel une montée conduit au temple d'Apollon*.

Pour la description du temple, voyez IIe volume, page 5.
Pour la route du temple à Phigalie, voyez II" volume, page 5.

ROUTE DE PAULITZA (PHIGALIE) A KACOLETRI (IRA).

Pour aller à Kacoletri, on se dirige vers l'est, en sortant par la porte de la ville qui est de ce côté.
Après le petit torrent de Tragogé, que l'on traverse, on remonte le cours de la Néda sur le versant de
la montagne boisée qui sert de base au temple d'Apollon. Des chemins fort difficiles, à travers des
bois et au-dessus de la Néda, qui roule ses eaux torrentueuses au milieu d'une riche végétation, distin-
guent particulièrement cette partie pittoresque des frontières de i'Arcadie et de la Messénie. Aussitôt
après avoir traversé le torrent, on se trouve à Kacoletri, que l'on désigne pour être sur l'emplacement
d'Ira**.

KACOLETRI. (IRA.)

En montant, à l'ouest du village, on trouve, à 25 minutes, une enceinte antique dont les parties
principales se composent d'une plate-forme carrée, d'une tour ronde, et de quelques autres restes de mu-
railles : le tout en constructions helléniques, semblables à celles des murs de Phigalie. A l'ouest de cette
enceinte est une plate-forme qui s'étend jusqu'au confluent formé par la Néda et l'embouchure d'une
petite rivière qui s'y jette.

Au sud de cette enceinte, sur une montagne très-élevée, est l'acropole de la ville, dont il reste quelques
parties des murs d'enceinte, et à l'intérieur, diverses traces de monuments. A l'extrémité, sont les ruines
d'une forteresse moderne. Au sud-est, au-dessous de l'acropole, se trouve un plateau, où pouvait être
une partie de la ville antique, et sur lequel on voit quantité de débris de constructions qui paraissent
être des restes d'habitations du moyen âge.

C'était une des sept villes que, dans Homère, Agamemnon promettait à Achille. C'est dans Ira que se
réfugièrent les Messéniens, et elle ne fut prise qu'après onze ans de siège.

* DISTANCE DE l'iIIPPODROME AD TEMPLE.

A 5 minutes, plusieurs pierres d'un temple antique. A 35 m. sommet du mont Diaforti, ruines d'un château fort. A 38 m. fontaine
dans une foret. A 25 m. on voit, à droite, le plateau appelé Sainte-Elena. A 5o m. le village de Sklirou. A 4o m. montée rocailleuse.
A 18 m. temple d'Apollon.

Distance totale: 3 heures, 3l minutes.

** DISTANCE DE PAULITZA A KACOLETRI.

A 49 minutes de la porte, le torrent de Tragogé. A 44 m- petite rivière appelée Mavromateca. A 17 m. une source. A 28 m. une
fontaine. A 48 m. la Marena, petite rivière. A 16 m. un moulin: on traverse la Néda. A 9 m. le village de Kacoletri, où se trouve une
belle fontaine.

Distance totale: 3 heures, 3l minutes.
loading ...