Blouet, Abel [Editor]; Ravoisié, Amable [Editor]
Expedition scientifique de Morée: ordonnée par le Gouvernement Français ; Architecture, Sculptures, Inscriptions et Vues du Péloponèse, des Cyclades et de l'Attique (Band 2) — Paris, 1833

Page: 89
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/blouet1833/0154
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
(«0)

ROUTE DE MANTINEE A ARGOS.

Au lieu de prendre la route directe, mais difficile, indiquée par Pausanias, et qui passe sur le mont
Malevo (Artémisius), nous préférâmes nous diriger vers le sud-est, par la plaine, danslebas des montagnes,
afin de rejoindre la route de Tripolitza à Argos par la gorge d'Aglado Cambos. A une demi-heure de
marche environ des murs de Mantinée, après avoir franchi un fossé marécageux, en marchant sur les
restes d'un petit pont antique, et avant d'arriver au village de Zéfagladio, remarquable parles tuileries
qu'on y a établies, on trouve, près d'une citerne, une jolie chapelle vénitienne, et, à gauche, on
découvre la vallée de Louka, où est le monument que nous avons donné pi. 54- A quelque distance d'un
autre village appelé Gniocori, on prend la route de Tripolitza à Argos; c'est l'ancienne route : il en reste
encore des parties pavées. Elle va en descendant dans une gorge, au sortir de laquelle on traverse une
plaine pierreuse, couverte de buissons et arrosée par une petite rivière. Cette plaine est environnée de
montagnes arides et escarpées. Il faut monter ensuite pour arriver au bourg et au khan d'Aglado
Cambos, où l'on voit deux fontaines. Aglado Cambos est situé entre deux montagnes sur le penchant
desquelles ses maisons sont bâties en amphithéâtre. A quelque distance, à droite, sur une pointe qui
domine la plaine, sont des parties de murs antiques, de construction cyclopéenne; au dessous, dans le
milieu de la vallée, un couvent transformé en une grande ferme. C'est là que pouvait être située la ville
d'Hysies, près de laquelle on dit que les Argiens défirent les Lacédémoniens. Non loin de ce lieu était le
tombeau commun des Argiens qui périrent dans le combat. En continuant à monter, on arrive au khan
d'Aougli. Si on laisse à droite la route de Nauplie, pour suivre celle qui va directement à Argos, en se
dirigeant vers le nord, on se trouve alors sur le point, le plus élevé de la montagne, laquelle, en cet en-
droit, est de la nature la plus aride; on s'arrête à une belle source qu'avoisinent les débris d'un monument
antique, et encore une autre source avec un petit fragment de mur d'ancienne construction dite cyclo-
péenne. De là vous descendez, par un chemin rocailleux, sur le versant d'une montagne élevée d'où
l'on découvre Nauplie et tout le fond du golfe, enveloppé en demi-cercle par la plaine d'Argos, ainsi
qu'une vaste campagne dépouillée de verdure. L'ensemble des montagnes qui forment le fond de cette
vue est d'un caractère majestueux et imposant, mais d'une grande aridité. Comme on vient de le voir,
les sources sont tellement communes, que, si le territoire d'Argos est qualifié d'aride, il mérite toujours
l'épithète ^abondant en sources '.

Au bas de la descente, en entrant dans la plaine qui s'étend autour du golfe, on traverse le lit d'un
torrent : en cet endroit, à gauche, sont les restes d'une pyramide de construction cyclopéenne (v. pi. 55).
C'est à peu de distance, près des rochers qui forment la base du mont Chaon, que l'on commence à voir
le fleuve Kephalari (Erasinus), quoique sa source soit bien plus loin, puisqu'il vient du lac Stymphale, en
Arcadie *. Là sont des grottes profondes, dans l'une desquelles on a construit une chapelle : et à côté est
un mur, avec des arcs, qui forme un bassin : c'est en sortant de ce bassin que le fleuve, se divisant en
plusieurs canaux, alimente quantité de moulins, qui forment un village appelé Myli, après lequel, à une
heure de marche environ, on arrive enfin à Argos, en traversant des terres cultivées et bien entretenues*.

* DISTANCE DE MANTIKEE A ARGOS.

A 25 minutes, une citerne, un fossé et un petit pont antique. A 20 m., un soubassement antique. A 20 m., une chapelle et une ci-
terne. A 10 m., le village de Zéfagladio. A 16 m., le village de Gniocori. A 24 m., route de Tripolitza à Argos. A [\i m., route pavée.
A 3o m., un khan. A 4' ni-, un pont sur un ravin. A 55 m., lit d'une rivière dans la plaine. A l4 m., lit d'un torrent. A 23 m.,
khan d'Aglado Cambos; à gauche est le bourg du même nom. A 7 m-, à droite, murs antiques. A 5o m., une fontaine. A 8 m.,
à droite la route de Nauplie. A 12 m., point culminant de la route. A 42 m., belle source, et auprès, des antiquités et une autre source.
A 63 m., on découvre tout le fond du golfe. A 53 m., lit d'un torrent. A 24 m., autre torrent et pyramide cyclopéenne. A 26 m., Myli ;
Erasinus. A 43 m., une fontaine. A lora., théâtre d'Argos, au pied de la citadelle.

Distance totale, 11 heures 7 minutes.

45
loading ...