Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 1924

Page: 23
DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bshaf1924/0031
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
— 2? —

ceux qui, étudiant le Louvre de plus près que je ne sau-
rais faire, en trouveront certainement l’application. Il ne
saurait être indifférent de restituer à notre sculpture du
xvte siècle des ouvrages actuellement confondus dans un
ensemble qui date du premier Empire.

Tableaux de Nicolas Dhoey et de Josse de Voltigeant.

(Communication de M. Louis Dimier.)

Il n’y a pas d’époque de la peinture française qu’on
connaisse plus obscurément que celle de Henri IV. Les
comptes des Bâtiments de cette période sont perdus; ainsi
les textes principaux manquent. Quant aux ouvrages, le
mérite inférieur, démontré par ce qui reste, les a mal pro-
tégés. Excepté deux ensembles de décoration, l’un d’Am-
broise Dubois, l’autre de Fréminet, nous n’avons presque
rien de ces maîtres. Deux tableaux de Dubreuil, que j’ai
pu reconnaître, sont tout ce qui reste d’un artiste qui
avait rempli de ses œuvres Fontainebleau, le Louvre et
Saint-Germain.

Cependant les artistes ont été très nombreux et l’on a
peint en abondance. Quand on rassemble le nom des
peintres du temps à qui les témoignages confèrent de
l’importance, on est étonné d’en trouver tant. La curio-
sité s’en augmente. Ont-ils tous mérité d’être retenus,
c’est ce qu’on voudrait savoir au moins. Ne doutons pas
que beaucoup de surprises ne nous soient réservées à cet
égard. Le peu d’avis que nous avons de tout cela ne nous
laisse absolument pas démêler, devant un nom trans-
mis à la postérité, à qui nous avons alïaire. Charles Mar-
tin est nommé au journal d’Héroard à mainte reprise,
comme ayant peint Louis XIII enfant; il avait le titre de
peintre de Madame, sa sœur. Or il y a au musée de
Blois un tableau signé de lui, qui n’est qu’un barbouil-
lage, et qui rend sa mention totalement inutile dans une
histoire de la peinture. Tant que nous n’aurons pas les
œuvres, il sera donc impossible d’arrêter même la liste de
ceux qui ont droit de figurer.
loading ...