Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 1924

Page: 40
DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bshaf1924/0050
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
— 4° ~

et de s’embellir. A la modeste demeure des Bouteiller
(xiii<= siècle) et des Orgemont (xiv« siècle), dont on voit
encore les substructions, les Montmorency substituèrent
leurs deux châteaux, le grand, construit vers i53o par
Pierre Chambiges, le petit, bâti probablement par Jean
Bullant vers x 554- Chacun de ces édifices était indépen-
dant de l’autre et entouré d’eau. En même temps se cons-
tituait un immense domaine par la réunion de champs ou
de parcelles de forêts appartenant à d’innombrables pro-
priétaires. Les Condé accrurent et embellirent cette rési-
dence. Le Grand Condé fit appel à de nombreux artistes.
Si les travaux de Mansart et de Gittard méritent la cri-
tique, en revanche. Le Nostre réalisa des merveilles dans
le parc. M. Lemonnier signale l’intérêt spécial que pré-
sente la Galerie des Actions de M. le Prince, que peignit
Sauveur Le Comte. Au siècle suivant, le duc de Bourbon
fit édifier par un architecte du pays, Jean Aubert II, le
chef-d’œuvre que sont les Grandes Ecuries. Ses descen-
dants ne cessèrent d’embellir Chantilly, qui, à la veille de
la Révolution, était réellement une résidence merveilleuse.

Le voyage d’Italie et les dessins
de l’architecte J.-J. Huvé.

(Communication de M. Louis Serbat.)

L’architecte Jean-Jacques Huvé, dont le séjour en Ita-
lie et les dessins qu’il y exécuta forment l’objet principal
de cette communication, naquit le 22 juin 1742. Il appar-
tenait à une famille originaire de Boinvilliers, près de
Mantes. Son père était le régisseur d’une grande terre
située non loin de là : Magnanville, où se trouvait un
très beau château, aujourd’hui démoli, qui a été décrit
dans les amusants souvenirs du baron de FrénillyL Cette

1. « C’était, il y a environ quatre-vingts ans, un modeste
château dans une situation admirable sur les hauteurs qui
dominent Mantes, du côté gauche de la Seine. M. de Lavalette
(sic) l’acheta et voulut le réparer. Mais son architecte s’y prit
loading ...