Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 1924

Page: 15
DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bshaf1924/0023
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
— i5

pudence de présenter en 1751, comme morceau de ré-
ception, une figure sculptée en 1715 par le père de son
maître, Nicolas Coustou. La supercherie eût été immé-
diatement démasquée. Force est donc de conclure que la
signature est fausse. Elle a sans doute été apposée par un
des détenteurs de la statue aliénée par le Louvre qui ne
sut pas résister à la tentation de substituer à un auteur
relativement obscur le nom plus glorieux et plus avanta-
geux d’un des frères Coustou.

En résumé, il est erroné de prétendre, comme on l’a
toujours répété jusqu’à présent sur la foi de Grimm, que
le Faune au chevreau de Saly fut offert en 1768 au roi de
Danemark : ce morceau de réception était encore, à la fin
du xvmc siècle, dans les collections de l’Académie et ne
fut aliéné par le Musée du Louvre qu’en 1821. Le Musée
de l’Académie de Pétersbourg en possède un exemplaire
en plâtre, offert par l’auteur, qui passait pour l’œuvre
d’un sculpteur russe. Quant à l’original en marbre, il a
probablement passé sous un faux nom dans une collec-
tion particulière : ce serait le pseudo-Coustou de l’an-
cienne collection Galichon.

Un tableau de Vouet

PRÉSUMÉ DE LA GALERIE DE ChILLY.

(Communication de M. Louis Dimier.)

Voici un tableau de Vouet, rencontré par hasard et de
provenance inconnue, qui permettra, j’espère, de faire un
pas dans la carrière d’un peintre dont les grands ouvrages
de décoration ont à peu près disparu.

Il a passé en vente publique le 8 décembre dernier, à
l’hôtel de la rue Drouot, comme partie de la succession
Doumet-Adanson, léguée au Musée de Moulins et refusée
par lui, sous le nom de Daphnis et Chloé; mais on y re-
connaît Bacchus et Ariane, au pampre qui couronne le
dieu et à la couronne d’étoiles qu’il pose sur la tête de la
jeune fille.

C’est une partie de décoration, comme il ressort de la
loading ...