Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 1924

Page: 31
DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bshaf1924/0039
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
— 3i —

mont), affirme que « M. Cochin a attribué le fond de ce
projet à un homme très connu par de très bons ouvrages » ;
et il ajoutait : « Je me souviens en effet d’en avoir vu les
principales dispositions dans le portefeuille de M. Potain,
architecte du Roi. »

N.-M. Potain, prix de Rome en 1738, avait reçu une
bourse en 1745 « pour luy permettre de voyager dans
toute l’Italie à l’effet d’y lever les plans des plus beaux
théâtres du pays ». M. Hautecœur étudie le plan et les
décorations du théâtre projeté et montre les influences
de Bibiena, Piranese et Gabriel.

M. Hautecœur a publié le texte complet de cette com-
munication dans VArchitecture du 10 février 1924.

Joseph Le Riche.

(Communication de M. Jules Belleudy.)

Certes, Le Riche n’est ni parmi les dédaignés ni parmi
les oubliés. M. Émile Bourgeois, dans son livre sur le
Biscuit de Sèvres au XVIIIe siècle, dit de lui qu’ « il fut
un des meilleurs ouvriers du biscuit » ; il le nomme excel-
lemment « l’artiste expert en figurines gracieuses ».
M. Lechevalier-Chevignard le mentionne également.
M- Stanislas Lami lui accorde quelques lignes dans son
Dictionnaire des sculpteurs de l’école française. Est-ce
assez? Est-ce la mesure exacte de son talent ou ne sait-on
rien de plus sur son compte?

Il mérite quelques pages de biographie comme son
œuvre mérite d’être rassemblée et groupée dans une
vitrine spéciale au Musée de Sèvres, afin d’être mieux
et complètement appréciée.

Grâce aux archives de la manufacture nationale de
Sèvres, qui m’ont été ouvertes obligeamment, voici ce
qu’on peut apprendre sur un sculpteur dont les moindres
morceaux furent un moment en grande faveur, que dis-je,
dont les gens de goût et les connaisseurs recherchent
toujours les productions, et dont le succès dure encore,
puisque la manufacture les réédite.
loading ...