Maspero, Gaston
Études de mythologie et d'archéologie égyptiennes (Band 4) — Paris, 1900

Page: 119
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/maspero1900bd4/0139
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES

PEINTURES DES TOMBEAUX ÉGYPTIENS

ET LA MOSAÏQUE DE PALESTRINE1

Les chambres accessibles des tombeaux égyptiens sont
décorées, à l'ordinaire, de peintures représentant les scènes
de la vie civile et domestique. « Le prince Khnoumhotpou,
fils de Nouhri, dit une inscription de Beni-Hassan, a fait
ceci en monument de soi-même, dès l'instant qu'il commença
de travailler à son tombeau, rendant son nom florissant à
toujours, et se figurant lui-même pour jamais en sa syringe
funéraire, rendant le nom de ses familiers florissant, et fi-
gurant, chacun selon son emploi, les ouvriers et les gens cle
sa maison; il a réparti entre les serfs tous les métiers et a
montré tous les subordonnés (?) tels qu'ils sont2. » On les voit

1. Ce mémoire a été publié, en 1878, dans les Mélanges Renier,
p. 45-50, publiés par l'École des Hautes-Études avec quelques notes
philologiques, puis, en 1879, dans la Gazette archéologique, p. 1-8,
avec les vignettes nécessaires. J'ai joint les notes de l'une des deux
rédactions aux vignettes de l'autre.

2. Ce début de la longue inscription de Beni-Hassan, décomposé en
ses membres constituants, doit être disposé comme il suit :

ai





M
loading ...