Maspero, Gaston
Études de mythologie et d'archéologie égyptiennes (Band 4) — Paris, 1900

Page: 327
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/maspero1900bd4/0353
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LA REINE SITRA'

Une des tombes de la Vallée des Reines à Thèbes, décrite
par Champollion2, appartient à une reine ^"^^ Sitrâ, dont
la place et l'âge n'ont pas encore été déterminés de façon
certaine. Champollion3 et Rosellini4, qui lisaient son nom
Tsirê, la donnaient pour femme à Séti Ier, avec cette diffé-
rence que Champollion voyait en elle la plus ancienne en
date des épouses de ce Pharaon, tandis que Rosellini préférait
reconnaître la plus récente. Les Egyptologues de la seconde
génération acceptèrent d'abord l'opinion de Champollion 5,
sauf Lesueur, qui déclara que Sitrâ était la mère de Séti Ier,
par conséquent la femme de Ramsès Ier6; ils la rejetèrent
plus tard, sans que j'aie pu en savoir les raisons, et Lepsius
classa le cartouche de Sitrâ parmi les incertains do la
XXe dynastie7. Depuis lors la question n'a jamais été traitée,
et les historiens de l'Egypte ou n'ont point même nommé

1. Publié dans les Proceeclings de la Société d'archéologie biblique,
t. XI, 1888-1889, numéro d'avril.

2. Champollion, Notices, t. I, p. 394-395, où elle porte le n° 70.

3. Champollion-Figeac, UÉggpte ancienne, p. 328 b, qui, là comme
partout, a reproduit les notes manuscrites de son frère.

4. Rosellini, Monumenti Storici, t. I, p. 250-251.

5. Ainsi, Lepsius, Notice sur deux statues égyptiennes représentant
l'une la mère du roi Ramsès-Sèsostris, l'autre le roi Ainasis (Extrait
des Annales de l'Institut archéologique), Rome, 1838, p. 5; Osburn,
The Monumental Historg of Eggpi, t. II, p. 426.

6. Lesueur, Chronologie des rois d'Éggpte, p. 166.

7. Lepsius, Kônigsbuch, pl. XLI, n° 528.
loading ...