Institut Français d'Archéologie Orientale <al-Qāhira> [Editor]; Mission Archéologique Française <al-Qāhira> [Editor]
Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes: pour servir de bullletin à la Mission Française du Caire — 39.1921

Page: 155
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rectrav1921/0165
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ÉTYMOLOGIES COPTES

PAR

EUGÈNE DÉVAUD.

L'étymologie des mots coptes suivants n'a, à ma connaissance pas encore été
indiquée: B.xmg «houe» ; S. antau} : B. angxg^ rréternuements; B. acj^6B6n ce ma-
giciens; B. joccd cr vipère s; S. axcd : F. ex.ey : B. esoy ce pince s; B. xeo ce ais-
selles; S. B. 6kcdt cr constructeur s; B. gth^i «rouille du blés; S. ging rchermi-
nettes; B. mi (cf. F. mgmh) ce excréments ; S. Mpic : B. Mspic eemoûts; S. mxxet :
B. mxxt2 ce mortier s; S. nœtgc : F. ncDcyc : A. nœcî, gr. êHtem/fAt; S. ncD2~c :

A. nœc2 ce mordre s; S. CCD2T1 cr avaler, dévorer s; S. ca>2~n fc s'enfoncer s ; S. A. -J-nc:

B. F. -\-n\ er lombes ; S. A. F. tcdt : B. qcdt ce mêler s ; S. A. tcd2 : B. 002 cr troubler s;
S. -\-6e : B. x.ix.\ «fruits; S. tcdc?n : F. *toj6,n , tacn ce repousser s ; S. oyc (cf.
B. Anoyc) cr chauves; S. oywcdtg ce envoyer s; S. oycDTq erpercers; S. oyoxdxg :
B. oyo)X rr couper s; B. <|>ga rrfèves; S. B. cyox rr botte s (fascis); S. u)cd(cd)m6 :
B. cipcDMi ce berge s; S. cyor : B. <j)o-\- (plur.), ci)ci)OT cr coussin s; S. cycDoxye : A.
(Doyee cr battre, frapper, blesser s; B. 2a-, 2xpo= (S. ci)Apo= : A. cyx), gr. ivpés
(ace); S. 2o(o)n : B. 2on ce festin, noces; S. B. 2<x>p cr traire s; B. 20c ce excréments ;
S. 2XT6 : B. <J)a-f- cr s'écouler s ; A. zit ce aire à blés; B. x.o (cf. axcd) ce bossu s; S.
g\\~m cr chaumes; S. 6\u\x.e : B. ^xni^ci ccchénices; S. e-copTi : B. ©cDpn cr grat-
ter, égratigners; S. oxdt : B. xcdt ce cuve s.

La plupart de ces mots viennent de l'égyptien; quatre d'entre eux sont apparem-
ment d'origine étrangère, AtgeseN, GAni^ce : .XAm.xi et ctcjdt : xcdt d'origine
sémitique, gaxm d'origine grecque; deux autres, axcd : exey : ceoy et eTHcyi
semblent de formation copte.

Pour la commodité de la consultation, j'ai cru devoir adopter un formulaire de
rédaction semblable pour toutes les notes consacrées à ces mots. Aux mots eux-mêmes
l'honneur de parler les premiers! Je donne donc d'abord, en nombre suffisant —

H ne m'étonnerait nullement que sur le nombre des étymologies que je propose ici, il y en eût l'une
ou l'autre qui eût déjà été indiquée. Comme c'est en Allemagne que, dans les trois ou quatre dernières dé-
cades, on s'est livré avec le plus d'ardeur et le plus de fruit à l'étude comparée du copte avec l'égyptien et
les autres langues ayant des rapports lexicographiques avec lui, et que c'est dans les ouvrages allemands
que se trouvent consignés les résultats des recherches faites, c'est à ces ouvrages, en particulier au volume
III (Indices) du Verbum de M. Sethe, que je m'en suis en général rapporté pour savoir si l'étymologie d'un
mot copte était déjà connue. Je m'en suis en outre rapporté aux deux ouvrages suivants : Rossi, Elymologiœ
œgyphacœ, et Brugsch, Wôrterbuch. Pour la période postérieure à la publication du Verbum, j'ai consulté
les cr Bulletins » de MM. J. et M. Guidi, dans la Rivisla degli Studi orieniali.

ao.
loading ...