Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 1920

Page: 264
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bshaf1920/0296
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
— 264

LE VASE DE SÈVRES

DU

« MARIAGE DE L’EMPEREUR »

Le dessin de Benjamin Zix représentant Napo-
léon Ier et Marie-Louise, suivis d’un long cortège,
traversant la Galerie du Louvre pour aller à la cha-
pelle aménagée dans le Salon carré, le 2 avril 1810,
avait été exécuté par l’artiste alsacien pour être repro- '
duit, à Sèvres, sur un vase commémorant le mariage
impérial. L’aquarelle avait été payée sur les crédits de
la Manufacture de porcelaine en 1811L Les docu-
ments suivants, recueillis par M. Gastineau, archi-
viste-bibliothécaire de la Manufacture et dont nous
devons la communication à l’obligeance de notre con-
frère M. G. Lechevallier-Chevignard, administra-
teur, permettent de reconstituer l’histoire de ce vase
intéressant l’histoire du Musée du Louvre, qui ne
fut jamais terminé et disparut dans les circonstances
qui vont être racontées.

G. B.

Le vase dit du « Mariage de l’Empereur », qui
porte le n° 33 aux inventaires, apparaît pour la pre-
mière fois dans les rapports de Brongniart en mars
1812. L’administrateur s’exprime ainsi dans son
« Tableau des principaux travaux terminés, près de
l’être, en train ou projetés à la fin de mars 1812 »
(rapport tout entier de la main de Brongniart) :

« N° 33. Un vase étrusque dit à rouleau1 2, fond

1. Voir ci-dessus, p. 260.

2. Cette expression s’applique simplement à la forme des

anses.
loading ...