Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 1920

Page: 256
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bshaf1920/0284
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
— 256 —

VUES DE LA GRANDE GALERIE

DU

MUSÉE NAPOLÉON

PAR BENJAMIN ZIX

Si, comme on vient de le voir, les documents gra-
phiques représentant la Grande Galerie du Muséum
pendant la période révolutionnaire et le Directoire
sont trop rares à notre gré, nous possédons des
images plus complètes pour l’époque impériale, alors
que le Louvre étalait triomphalement les principaux
chefs-d’œuvre de la peinture moderne, conquis à tra-
vers l’Europe, depuis 1794, par nos armées victo-
rieuses.

L’événement mémorable qui eut la Grande Galerie
et le grand Salon pour théâtre, le 2 avril 1810 : le
mariage religieux de l’Empereur avec l’archiduchesse
Marie-Louise, fut une occasion de dessiner la Gale-
rie du Musée. Napoléon voulut faire retracer la pom-
peuse cérémonie qui s’était déroulée entre les murailles
ornées des tableaux glorieux. Tout d’abord, il com-
manda des gravures qui devaient former comme un
pendant au livre du Sacre. Dans cet album figure la
vue du cortège impérial se rendant du palais des Tui-
leries à la chapelle dressée dans le grand Salon du
Louvre. La planche est gravée par Pauquet et C. Nor-
mand d’après le dessin de l’architecte Charles Per-
cier, ordonnateur de ces fêtes avec son collègue
Fontaine (planche restée à la Chalcographie du
Louvre). Cette gravure rend sensibles les travaux
importants que Percier et Fontaine poursuivent alors
loading ...