Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 20.1879

Page: 255
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1879_2/0281
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES ARTISTES BELGES

HIPPOLYTE BOULENGER

ippolyt/e Boulenger va nous offrir
un douloureux et mémorable exemple
des vicissitudes de la carrière artis-
tique. A peine est-il mûr pour la gloire
celle-là du moins dont il est permis de
jouir pendant la vie, qu'il meurt; il
est frappé dans la force de l'âge, au
milieu de ses chers travaux, le cœur
bouillant de sève et d'espoir.

Ses yeux se ferment au moment
où ils sont le plus remplis de lumière;
on le regardait marcher dans son champ, à grands pas, comme marchent
les semeurs, et soudainement il choit, au bord du sillon qu'il n'a pu
achever. Ainsi, brève mais remplie, finit pour ce bon artiste la journée
qui pour d'autres, moins dignes souvent de vivre jusqu'au soir, s'allonge
lente et chargée d'heures.

Hippolyte Boulenger commence par les basses besognes de l'art ; il
est manœuvre avant d'être ouvrier : une initiation fruste, dans des ate-
liers où il s'emploie à de grossiers travaux de décoration, signale les
débuts de ce pur artiste. 11 se traîne, l'oiseau, en attendant que les ailes
lui poussent, clans les mortifiants labeurs des interminables semaines
passées à barbouiller des trumeaux et des plafonds; un peu de dessin
qu'il a appris à l'Académie de Bruxelles, copiant la bosse et le modèle
avec plus de feu que d'application, lui sert de passeport chez les mar-
chands de peinture à tant le mètre ; mais le bâtiment a ses temps de
chômage, pendant lesquels son esprit travaille, sises mains sont inactives.
loading ...