Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 20.1879

Page: 427
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1879_2/0461
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
i

LA FABRIQUE DE PORCELAINE

DU BUEN-RETIRO1

h Arles III, roi des Deux-Siciles,
fonda en 1736 la célèbre manu-
facture de porcelaines de Capo di
Monte, dans l'intention, à ce que
rapporte Larruga dans ses Mé-
moires (iv-212), d'imiter les pro-
duits de Meissen2. Des essais pré-
liminaires eurent lieu au palais du
roi, sous la direction de Louis
Schepers, issu d'une famille belge,
et l'on assure que le souverain y
travailla en personne. Vu l'âge
avancé de Schepers, son fils Gaétan fut chargé de diriger la nouvelle
fabrique avec le concours du peintre Jean Gassela. L'établissement jouit
durant vingt-quatre années d'une réputation européenne, et ses ouvrages
prirent rang immédiatement après ceux de Saxe.

A son avènement au trône d'Espagne, en 1759, Charles III résolut

1. L'intéressante notice dont nous publions la traduction est due à la plume très
compétente de M. Juan-F. Riaao, professeur à l'École de diplomatie de Madrid.
Elle a paru dans l'Annuaire de l'institution libre d'enseignement pour 1879.

2. La manufacture de Capo di Monte s'attacha d'abord à reproduire les décors des
porcelaines de Chine et du Japon; mais elle abandonna bientôt cette voie pour créer
un art purement indigène et napolitain, qui se caractérise par l'élégance des formes,
par le modelé délicat des reliefs représentant soit des sujels classiques et mytholo-
giques, soit des coraux, soit des plantes, des coquillages, empruntés à la flore et à la
faune de la Méditerranée. Tout cela est en pâte tendre et diffère essentiellement des
porcelaines de Meissen, tant par un goût particulier que par la nature de la matière
employée. — Le véritable Capo di Monte a toujours été rare. Les nombreuses contre-
façons modernes exécutées à Doccia ne peuvent, quoique sorties des anciens moules,
donner une idée de sa perfection.
loading ...