Revue archéologique — 14.1866

Seite: 313
Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ra1866a/0317
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
COMMUNICATIONS DE MM. DE LONGPERIER ET DE SAULCY. 313

de cesar. Cree auguste par Hercnlius au mois de mars 307, il ne fut
reconnu en cette qualite par Galere qu'un an plus tard en 308.
L’atelier de Rome devait proceder avecune certaine legalite et suivre
les decisions du senat.

Apres avril 1060 (307 de J. C.), le nombre des gouvernants est
ramene ä quatre par suite de la inort de Severe, Maxence restant
toujours ä part. A ce moment la sctcra moneta Urbis est divisee de la
maniere suivante :

Max. Here, aug.R, couronne, P.

Galere aug.R, couronne, S.

Daza caes.R, couronne, T.

Constantin caes. ...... R, couronne, Q.

On pourrait croire qu’ä partir du mois de novembre 306, Maxence
ne laissa pas frapper monnaie dans Rome au nom de Galere et de
Severe, ses ennemis; mais son autorite n’etait pas encore affermie,
et ses antagonistes menacaient de s’emparer de la ville eternelle. II
est bon aussi de noter qu’en 311, lorsque Galere mourut, son gendre
Maxence lui consacra une medaille portant la legende IMP MAXEN-
TIVS DIYO MAXIMIANO SOGERO. Malgre les dissentions les plus
violentes entre les membresde la famille, la fletion gouvernementale
conservait son influence.

C’est ä la fm de 307 que disparait le type de la sacra monela Urbis;
on ne I’a point rencontre sur des monnaies de Daza et de Constantin
avec letitre d’augoste, ni sur celles de Licinius.

Les observations qui precedent, dit en terminant M. de Long-
perier, aident ä classer plus rigoureusement certaines monnaies, a
separer plus exactement celles qui ont. ete fabriquees pour Herculius
et pour Galere; enfin eiles conduisent ä reconnaitre l’ordre de pre-
seance adopte par la cour romaine. On peut donc esperer qu’elles
seront de quelque utilite ä ceux qui s’occupent d’histoire.

AGE DE L’ARC D’ORANGE

PAR M. DE SAULCY

Un des monuments les plus curieux du midi de la France est,
sans contredit, l’arc trioinphal d’Orange. On se rappelle que cet arc,
englobe au moyen äge dans une petite forteresse feodale, a ete
degagd et repare, avec un soin extreme et un succes digne des plus

XIV.
loading ...