Ars: časopis Ústavu Dejín Umenia Slovenskej Akadémie Vied — 1.1967

Page: 70
DOI issue: DOI article: DOI article: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ars1967/0230
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile

7. Im Décapitation de St. Jacques, relief du volet du retable
à Levoča.

2. La Décapitation de St. Jacques, gravure de Wit Stosz.


indique les filiations de son art avec l’atelier
cracovieil de Stosz.
Une preuve en est donnée en premier lieu par
le haut-relief de la Décapitation de St-Jacques des
volets du retable à Levoča qui, comme on sait,
fut inspiré par une gravure de Stosz. Il aurait
pu sembler que l’art graphique populaire parvenait
à maître Paul sans contacts directs avec l’atelier
de Stosz. Et réellement s’il ne s’agissait que de la
seule composition, elle pourrait inspirer Paul par
une voie intermédiaire. Comment s’expliquer tou-
tefois que Jacques qui, sur la gravure de Stosz
a le visage caché par un bandeau, montre nettement
sur le haut-relief de Levoča un profil qui ressemble
de façon surprenante au visage de St-Joseph du
compartiment de Noël ou celui de Joaquin de la
Rencontre à côté de la Porte d’Or du retable de
Notre-Dame à Cracovie. Puisque Paul ne pouvait
reproduire ce type de physionomie à l’aide de l’art
graphique, il devient clair que l’imagination de
l’artiste de Levoča n’a pu être fécondée que dans
le climat de l’atelier cracovien de Stosz où des
types humains bien déterminés ont vu le jour.
Il en est de même avec les figures du tombeau
de Casimir le Jagellon qui possèdent elles aussi
leurs analogies dans les types de figures des hauts-
-reliefs du retable de St-Jacques à Levoča. C’est
un profond lien constitutionnel de personnages
forts, trapus, aux têtes larges et massives plantées
sur des cous courts. Par ex. le profil du pleureur
de la région de Dobrzyna du tombeau de Casimir
le Jagellon correspond au profil coiffé d’un cha-
peau identique d’un des bourgeois qui participent
à la scène du martyre de St-Jean du compartiment
du retable de Levoča. La tête d’un autre pleureur
du monument funéraire de Casimir le Jagellon est
très apparentée à la tête de l’empereur Domitien
du même haut-relief du retable de St-Jacques
de Levoča. Le pleureur qui présente les armoiries
du Royaume de Pologne sur le monument funéraire
de Casimir le Jagellon est une réminiscence de
l’aide-bourreau en turban fantaisiste du Martyre
de St-Jean du haut-relief de Levoča. Paul a em-
prunté à un autre monument funéraire le motif
ornemental dont il a décoré la prédelle représentant
la Cène. La végétation de la tonnelle avec des
oiseaux qui ornent les grappes de raisin rappelle
le cadre du monument funéraire de Zbigniew
Olesnicki.7
Kampis estimait que la figure de la Madonne

70
loading ...