Bulletin du Musée National de Varsovie — 3.1962

Page: 79
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bmusvars1962/0085
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
avec dignite les coups du destin (dans la Pieta de Madrid ses maius sont croisees sur la
poitrine) s'apparentent de tres pres aux personnages du dessin de Varsovie.

II faut admettre que ces dessins de Candido sont d'une qualite superieure — dans notre
Lamentation les deux anges aux pieds du Christ et les angelots dansant la ronde revelent un
gout plutót populaire — mais ils nous montrent en meme temps un Candid different, sensible
aux influences germaniques, et par cela meme comme destine a servir d'inspirateur
a Krumpper.

Bien que notre dessin n'aie point conduit a faire retrouver une oeuvrepeinte de Krumpper,
il revele ses possibilites comme auteur de projets pour des tableaux, justifiant ainsi le titre
de peintre de cour qui lui etait assigne par les Wittelsbach.

a suivre

Andrzej Ryszkiewicz
PORTRAIT DU BARON KNYPHAUSEN PAR ANTOINE PESNE

La silhouette d'Antoine Pesne, comme nombre d'autres peintres de cour, se profile d'une
manierę pas trop attacliante. Un grand nombre de portraits du roi et de son entourage, la ne-
cessite de s'adapter definitivement au gout de 1'aristocratie Prussienne dont le sens esthetique
n'etait pas indeniablement raffine et les exigences incessantes de repliques et reproductions
necessiterent 1'emploi d'un grand nombre d'aides et d'eleves, — tout cela ne fayorisait guere
le developpement du talent independant. D'autant plus, si un peintre — comme c'etait le cas
de Pesne — faisait la loi d'une iconographie officielle, et avait une inclination de s'approprier
les merites des autres, connus deja et valables. Pesne avait un penchant a Feclectisme et les
auteurs de sa derniere monograpbie publiee1, decomposaient avec la satisfaction d'un chimiste-
analyste son art en facteurs premiers, en indiąuant, non sans raison d'ailleurs, qu'il empruntait
les motifs des portraits baroques et des fetes galantes aux artistes franęais. Ils attiraient aussi
Fattention aux affinites entre Pesne et la peinture italienne contemporaine, Fancienne peinture
venitienne et les Hollandais du temps de Rembrandt.

Cet eclectisme de Pesne, en le considerant sans exageration, etait un fait indiscutable, mais
urt fait caracteristique: tel art fut requis du peintre de cour des monarques Prussiens et fut
estime. Donc cet artiste n'etait pas un pionnier, mais Fattouchement de ce qu'il apporta le re-
habilite tout de meme. Au fait au debut de sa carriere il etait un peintre a la fois d'une forte
individualite et d'un grand interet. Cette masse que constitue sa production plus tardive lui
enleve sa fraicheur de facture; son acuite de vision en vint s'emousser, les rites officiels trompent
le gout des experiences, la hate dans le travail coupe completement la resonnance de 1'accord
des couleurs et retentit sur ses oeuvres de jeunesse. Celles-ci indicment les possibilites et la gammę
de son talent et 1'infortune de force de reussite n'autorise pas a retrencher Pesne de ce niveau
auąuel il s'est avance depuis le debut de sa carriere. On complete cela, encore sans jamais l'ap-
profondir en histoire de Fart, par une atmosphere sous pression. Malgre tout il etait plus facile
de creer des chefs d'oeuvre a Venise cru'a Berlin.

1. Antoine Pesne. Mit Beitriigeii von E. Bcrckenhagen, P. du Colombier.M. Kiibn, G. Poensgen, Berlin, 1958. Le catalogue
des toiles de Pesne prepare par E. Berckenhagen. J'ai essaye de donner une differente dćfinition de ]a place de Partiste
dans Phistoire de Part, ainsi que complćter et rectifier les donnees sur les ocuyres de Pesne associees a la Polegnę dans
Studia Muzealne (Poznań), vol. IV sous presse.

79
loading ...